Aller à…
RSS Feed

25 septembre 2020

Répression

une fois de plus notre employeur nous donne raison… Avec un an de retard — VIGI

Nous sommes un des rares syndicats de police à défendre nos collègues, en les ayant averti de l’instrumentalisation de nos missions par les politiques. Les politiques passent et les policiers restent. La déontologie devrait venir du plus haut sommet de l’Etat. On comprend qu’Emmanuel MACRON demande qu’on lui fasse des propositions sur la déontologie vu

Lettre à un ami gardien de la paix — PERSONNE

Cher Alexandre, Je t’écris une lettre que tu liras peut-être. J’ai bien reçu ton livre L’ennemi de l’Intérieur ( sous-titre : Dérives et dysfonctionnements de la Police nationale, Alexandre Langlois, 265p., Talma Studios). À juste titre, tu inscris en avant-propos : «  Écrire, c’est prendre le risque de se mettre à nu […] écrire offre un effet cathartique[…]

Silence sur l’assassinat d’un journaliste en Bolivie — Alan MACLEOD

Le 10 novembre, le journaliste argentin Sebastian Moro a été retrouvé inconscient, souffrant de multiples blessures, couvert d’ecchymoses, d’égratignures et d’autres signes de violence, tous enregistrés au centre médical où il a été soigné. Moro portait un gilet qui l’identifiait comme journaliste. Il couvrait le coup d’État soutenu par les États-Unis contre Evo Morales, le

où est la violence ? — Bernard GENSANE

6 décembre, devant le lycée Ampère Le caudillisme au quotidien du banquier éborgneur. Je passe après la bataille. Une bonne cinquantaine de flics, pour beaucoup armés de LBD, ont dégagé des lycéens peu nombreux et non violents de l’entrée du Lycée. Un jeune a reçu un éclat de bombe lacrymogène dans la joue, ce qui

La haine de l’Indien — Álvaro GARCIA LINERA

Leurs slogans ne sont pas d’espoir ni de fraternité : ils sont de mépris et de discrimination envers les Indiens. Ils enfourchent leurs motos, montent sur des camionnettes, se regroupent dans leurs fraternités carnavalesques et leurs universités privées et partent à la chasse des Indiens soulevés qui ont osé leur ôter le pouvoir. À Santa Cruz,

Gaz lacrymogène, une passion française — PERSONNE

Cette arme a comme vertu première d’être duale : elle assure « en même temps » la dispersion et la dissuasion collectives. Si le terme « lacrymogène » n’apparaît qu’en 1915 (cf. Le Robert), il y a eu en France une « commission secrète sur des substances puantes » en 1905. En 1912, l’armée et la police adoptèrent un produit suffocant (l’éther

les grandes avenues s’ouvrent enfin — La JORNADA

Quelques jours après que le président Sebastián Piñera a qualifié ceux qui manifestent contre ses politiques de poignées de délinquants, le préfet de Santiago a dû reconnaître hier que plus d’un million de personnes étaient descendues dans les rues de la capitale pour exiger la fin du modèle néolibéral suffocant imposé par le dictateur Augusto

la police interdit les manifestations d’Extinction Rebellion – plus de 1 500 personnes arrêtées — Chris MARSDEN

Cette interdiction a été suivie par l’envoi de centaines de policiers pour détruire des tentes installées à Trafalgar Square, la seule zone dans laquelle des manifestations avaient été autorisées auparavant, après que d’autres eurent été déclarées illégales et leurs participants susceptibles d’être arrêtés. La police a coupé les cadenas de quatre personnes, qui s’étaient enchaînées

Le peuple chilien en lutte contre le capitalisme et sa barbarie — Cecilia ZAMUDIO

Les peuples se soulèvent contre le capitalisme et l’appauvrissement qu’il entraîne pour la majorité, pour la classe exploitée. Au début du mois d’octobre, le peuple équatorien s’est massivement soulevé pour rejeter les injonctions du FM I[1], tout comme l’a fait le peuple haïtien appauvri par des siècles d’une « dette » fallacieuse datant de l’époque coloniale [2],

Articles plus anciens›› ‹‹Articles plus récents
Défiler vers le haut