Go to ...
RSS Feed

17 September 2019

nucléaire

Greenpeace dénonce des surcoûts «cachés» de 18 milliards d’euros pour les déchets nucléaires en France

France 08:45 11.09.2019URL courte S’abonner Greenpeace dénonce les «coûts cachés» liés à la gestion des déchets nucléaires, estimant qu’il faudrait au moins 18 milliards d’euros supplémentaires pour le stockage de matières radioactives aujourd’hui officiellement considérées comme réutilisables, dans un rapport à paraître mercredi, écrit l’AFP. Selon le dernier inventaire de l’Agence nationale pour la gestion

Halte au sensationnalisme : l’activité nucléaire s’adapte à la canicule

Tel un marronnier d’été, les fortes chaleurs enregistrées ces derniers jours posent question sur l’adéquation entre canicule et fonctionnement des centrales nucléaires. Aucune inquiétude à avoir, cependant : si les cours d’eau utilisés pour le refroidissement des réacteurs risquent effectivement la surchauffe, les centrales nucléaires adaptent leur production pour préserver la biodiversité de leur environnement.

Israël décerne des prix aux espions ayant volé des archives nucléaires iraniennes

International 08:21 03.07.2019(mis à jour 08:24 03.07.2019) URL courte Les archives secrètes dérobées par le Mossad en 2018 auraient aidé Donald Trump à justifier le retrait des États-Unis de l’accord nucléaire iranien. Benyamin Netanyahou a récompensé les agents ayant participé à l’opération. Le Premier ministre israélien a décerné un prix d’État pour des mérites en

Téhéran souhaite coopérer avec le Japon dans le domaine du nucléaire civil

International 22:59 12.06.2019(mis à jour 23:02 12.06.2019) URL courte À la suite de négociations avec le Premier ministre japonais Abe Shinzo, Hassan Rohani a déclaré qu’il avait demandé à coopérer avec Tokyo en matière de développement des technologies nucléaires civiles, indiquant que l’Iran était contre l’utilisation d’armes atomiques. Le Président iranien a souligné le 12

Déchets radioactifs : quand l’idéologie nuit à la démocratie

Alors que les réunions publiques s’enchainent dans le cadre du Plan national de gestion des matières et des déchets radioactifs (PNGMDR), l’opposition farouche de certaines associations antinucléaires interroge au-delà du seul sujet concerné. En empêchant tout débat d’idées, ces organisations, quelles qu’elles soient, n’atomisent-elles pas la démocratie ? Si, au fil des siècles, « les mots ont

Older Posts››
Scroll Up