Go to ...
RSS Feed

20 July 2019

ministère français de l

L’Intérieur passe sous silence le nombre de voitures brûlées lors des festivités du 14 juillet

France 08:13 16.07.2019(mis à jour 08:22 16.07.2019) URL courte Le ministère français de l’Intérieur a pris la décision de ne pas communiquer le nombre de voitures brûlées en France lors des festivités du 14 juillet. Le gouvernement ne veut pas prendre le risque de rentrer dans une «course». Le ministère de l’Intérieur a déclaré lundi 15 juillet à l’AFP qu’il ne communiquerait

Actes antichrétiens: «L’omerta est surtout le fait de salonards parisiens», selon Myard

En début de semaine, la députée Les Républicains (LR) Valérie Boyer paraît bien seule à l’Assemblée lorsqu’elle évoque une «sorte d’épidémie d’incendies […] et de dégradations» d’églises dans le pays. En effet, le sujet semble peu mobiliser tant la classe politique que les médias. Si les provocations à la charcuterie porcine, visant les mosquées (ou

Près de 6.000 Gilets jaunes mobilisés pour l’acte 33, d’après l’Intérieur

L’enregistrement et l’identification de l’utilisateur sur les sites web Sputnik par le biais de l’un de ses comptes sur les réseaux sociaux indique l’acceptation de ces règles. L’utilisateur est tenu de ne pas violer, par ses actions, la législation nationale et internationale. L’utilisateur s’engage à s’adresser avec respect aux autres participants de la discussion, aux

Acte 22: l’écart se rétrécit entre les divers chiffres sur le nombre de Gilets jaunes

Comparativement à l’acte précédent, le ministère de l’Intérieur a annoncé une mobilisation en hausse lors de l’acte 22 des Gilets jaunes avec 31.000 participants à travers le pays, chiffre officiel nettement dépassé par ceux du syndicat Policiers en colère (90.000 Gilets jaunes) et par Le nombre Jaune qui a recensé 80.504 manifestants. Les premières estimations

Un djihadiste assigné à résidence à Aurillac, le maire exprime sa colère contre Castaner

France 21:58 23.02.2019(mis à jour 22:02 23.02.2019) URL courte Condamné pour un projet d’attentat terroriste, le plus ancien assigné à résidence de France a été déplacé à Aurillac sur décision du ministère de l’Intérieur. Le maire de la ville, Pierre Mathonier, a adressé une lettre d’indignation à Christophe Castaner. Un homme condamné pour terrorisme et

Older Posts››
Scroll Up