Go to ...
RSS Feed

27 May 2019

Lutte des classes

Les Jours Heureux restent une idée neuve — PERSONNE

Née de la volonté ardente des Français de refuser la soumission au capitalisme, la Résistance n’a pas d’autre raison d’être que la lutte quotidienne sans cesse intensifiée, sans cesse revivifiée. Cette mission de combat ne doit pas prendre fin à la libération des consciences. Ce n’est, en effet, qu’en regroupant toutes ses forces autour des

Meilleurs voeux 2019 — Ernesto BUSTOS

L’Etat réprime fortement la proteste sociale, entre les milliers de personnes actuellement arrêtés ou en prisons, tous ne sont pas des vandales, il y a beaucoup de pères, de mères de familles honnêtes qui passerons les fêtes en prison. MEILLEURS VOEUX A TOUTES ET TOUS NOS CONCITOYENS EN FRANCE ET À L’ÉTRANGER Ernesto BUSTOS, délégué

Épargner les riches ! — Jose ESPINOSA

Pas de surprises ! Macron l’a jouée fine. Discours en 3 actes. La moitié pour expliquer qu’il nous comprend mais nous rend responsable de la violence. Pas un mot de compassion sur nos amies écrasées sur les ronds-points, pas un mot sur les humiliations subies par les manifestants et les lycéens. Or c’est la violence d’État

Du mouvement de masse vers une action de classe. — MaxKo

Un simple point de rendez-vous défini à l’avance, avec un horaire précis, aurait pourtant suffit à rassembler les gilets jaunes en masse, pour faire précisément masse, et devant laquelle les forces de l’ordre n’auraient pu faire le poids, ne pouvant faire le nombre. Un peu d’organisation et de coordination aurait permis aussi de manœuvrer, plus

Le Grand Soir — Viktor ALMA

J’ai grandi à deux pas de l’arc de triomphe. Adolescents, nous arpentions, la nuit, ce quartier déjà mort ou presque et notre vitalité en mal de répondant trouvait parfois, dans le larcin, de quoi se rassasier un peu. Nous volions du pain dans la boulangerie laissée ouverte par un commerçant trop confiant, et parfois aussi,

Seul le peuple est légitime, Macron démission ! — Léon LANDINI, Annie LACROIX-RIZ, Jo HERNANDEZ, Antoine MANESSIS

Nous citoyennes et citoyens de France, sans-partis, militants politiques organisés, associatifs, syndicalistes, qui sommes participants ou/et solidaires de la lutte populaire des “gilets jaunes” dénonçons la violence sociale du régime Macron qui se déchaîne. Le président des riches accable le peuple de mesures anti-sociales et anti-patriotiques. Pendant que des dizaines de milliards sont données aux

Qui a peur du petit peuple en marche ? — SILENCE

Écrit le 19 et 20 novembre 1. L’écho des temps passés nous enseigne que, durant des siècles, les classes subalternes ne furent pas considérées comme des êtres humains. Lors des différentes traites, hommes, femmes et enfants étaient vendus comme esclaves et considérés comme des meubles ; pour les classes supérieures, les domestiques étaient vus comme des

Older Posts›› ‹‹Newer Posts
Scroll Up