Aller à…
RSS Feed

24 janvier 2021

il

Il y a trente ans, la guerre du Golfe, par Manlio Dinucci

Le 11 septembre 1990, le président George H. Bush (le père) annonce, lors d’une session jointe du Congrès, le principal but de guerre des États-Unis en Iraq : instaurer un Nouvel Ordre Mondial sur les ruines de l’URSS. Il y a trente ans, à l’aube du 17 janvier 1991, commençait dans le Golfe Persique l’opération « Tempête

Donald Trump ne joue pas seulement au golf, il purge le Pentagone, par Thierry Meyssan

Christopher Miller, nouveau secrétaire US à la Défense. Il a reçu pour mission d’empêcher de nouvelles guerres. Une fois l’élection présidentielle terminée, le locataire de la Maison-Blanche n’a plus droit que de gérer les affaires courantes. Mais juste avant la proclamation des résultats du scrutin par la Commission électorale fédérale, le président Donald Trump a

« Il n’y aura pas de référendum [au Karabagh], jamais ! »

Le président azerbaïdjanais, Ilham Aliyev, a accordé un entretien, le 22 octobre 2020, au quotidien japonais Nikkei. Au cours de cette interview, il a expliqué que les Azerbaïdjanais avaient toujours respecté les Arméniens, mais qu’au contraire ceux-ci avait procédé à un génocide contre eux (sic) Abordant le droit à l’autodétermination de la population arménienne du

« Il doit partir »

Les grandes puissances occidentales méprisent les peuples non-occidentaux. À la conférence de Versailles (1919), elles refusaient de reconnaître l’égalité des peuples, et conservent aujourd’hui encore quelques colonies. Elles se sont arrogées le droit de dire qui avait le droit de gouverner tel ou tel État. En 2011, elles lançaient le slogan « Kadhafi doit partir ! », prétendûment

Défiler vers le haut