Go to ...
RSS Feed

17 February 2019

Gazprom

L’UE ne peut pas se passer du gaz russe, selon un média allemand

Economie 08:21 30.01.2019(mis à jour 08:23 30.01.2019) URL courte Die Welt écrit que tandis que la demande en gaz dans l’UE augmente, sa propre production diminue considérablement. Seule la Russie peut combler l’écart. Les experts seraient alarmés: ils craignent pour la sécurité en matière d’approvisionnement, ajoute l’article. Les pays européens dépendent de plus en plus

Nord Stream 2: «Pour les États-Unis, tous les moyens sont bons pour morceler l’Europe»

Réagissant aux déclarations américaines sur leur intention de frapper de sanctions les entreprises impliquées dans le projet Nord Stream 2, Moscou a indiqué qu’elles faisaient partie de l’ensemble des mesures de dissuasion à l’égard de la Russie. Plusieurs experts ont donné à Sputnik leur opinion sur «ce projet extrêmement important». Les États-Unis sont farouchement opposés

La Russie promet du gaz à l’Europe quel que soit le destin du transit ukrainien

International 07:11 25.12.2018(mis à jour 07:12 25.12.2018) URL courte Indépendamment de l’issue des négociations entre Moscou et Kiev sur le transit du gaz russe, les consommateurs européens ne seront pas en déficit, a promis le ministre russe de l’Énergie, Alexandre Novak. Selon lui, la demande de gaz russe en Europe ne cesse d’augmenter. Les livraisons

La Turquie a-t-elle besoin du GNL américain?

Opposés aux projets Nord Stream et Turkish Stream, les États-Unis n’excluent toutefois pas de signer des contrats de livraisons de gaz naturel liquéfié (GNL) en Turquie, a déclaré Sandra Oudkirk, vice-assistante du secrétaire d’État américain pour l’énergie. Deux analystes turc et russe ont commenté cette déclaration pour Sputnik. Il est peu probable que la Turquie

Flexibilité du transport du gaz naturel liquéfié: chance ou menace pour l’Europe?

Malgré la volonté de l’UE de diversifier ses livraisons du gaz grâce au GNL, le marché européen n’est toujours pas la destination prioritaire pour les producteurs de cette ressource. Thierry Bros, chercheur à l’Oxford Institute for Energy Studies, a expliqué à Sputnik pourquoi le GNL est redirigé vers d’autres régions du monde que l’Europe. Quand

Scroll Up