Go to ...
RSS Feed

31 March 2020

Chine

L’Italie devient un enjeu d’influence géopolitique

L’Italie est devenue le lieu d’une compétition géopolitique sanitaire. C’est à qui aidera le mieux le pays à gérer la crise du coronavirus. Par-delà le bien fondé de ces démarches, et leur impact positif sur la situation sanitaire de la péninsule, il faut garder à l’esprit que l’action sanitaire est, aussi, une action d’influence géopolitique.

La gestion de la crise du coronavirus en Asie

La Chine semble proche de sortir de la crise Cette semaine, seulement 10 à 24 nouveaux cas ont été signalés en Chine, ce qui indiquerait que la crise est en passe d’être maîtrisée dans le pays. En outre, pour la première fois depuis le début de la pandémie, aucun nouveau cas n’a été enregistré depuis

L’Italie et le Royaume-Uni comptent sur l’aide de Cuba, de la Chine et du Venezuela pour lutter contre les coronavirus – alors que les États-Unis intensifient leurs sanctions brutales (The Gray Zone) –

Les sanctions que les États-Unis ont imposées à des dizaines de pays du monde entier, dans une tentative de renverser leurs gouvernements indépendants, n’ont fait qu’aggraver la pandémie mondiale de coronavirus. Mais dans le même temps, certains de ces pays ciblés par la guerre économique américaine ont pris la tête des efforts pour contenir l’épidémie

La Chine engagée dans une guerre hybride avec les États-Unis — Pepe ESCOBAR

Les retombées de l’épidémie de Covid-19 mettent Pékin et Washington sur une trajectoire de collision. Parmi la myriade d’effets géopolitiques du coronavirus, un est déjà évident. La Chine s’est repositionnée. Pour la première fois depuis le début des réformes de Deng Xiaoping en 1978, Pékin considère ouvertement les États-Unis comme une menace, comme l’a déclaré

Pour le climat, il y aura « un avant et un après coronavirus » — Gaspard D’ALLENS

Populations confinées, usines à l’arrêt, transports paralysés… Le coronavirus pèse sur l’économie mondiale et grippe l’activité industrielle avec, comme corollaire inattendu, une chute des émissions de gaz à effet de serre. C’est sans doute l’un des rares effets positifs de la crise sanitaire : dans de nombreux pays, la pollution de l’air a considérablement diminué, offrant

et la Chine vient en aide à l’Italie (et bientôt à l’Europe ?) — Les Nouvelles Libres

La solidarité européenne à l’épreuve de la pandémie Depuis des années, les dirigeants de l’Union européenne vantent les mérites de cette coopération, souhaitant même l’accentuer. Néanmoins cette bonne entente n’a, pour l’instant, pas résisté à la pandémie du Covid19 dont l’Europe est désormais l’épicentre d’après l’OMS. L’Italie a été le premier pays de l’UE a

Older Posts››
Scroll Up