Go to ...
RSS Feed

29 May 2020

Chili

vers une nouvelle constitution — Jean-Michel HUREAU

L’accord prévoit l’organisation d’un référendum en avril 2020 où seront posées 2 questions aux citoyennes et citoyens. La première s’ils veulent d’une nouvelle constitution, oui ou non. La seconde concernera le type d’assemblée qui devra la rédiger et 2 solutions seront proposées : soit une assemblée constituante composée de 50% de parlementaires et 50% de citoyen(ne)s

comment en est-on arrivé à ce point ? — Jean-Michel HUREAU

En 1970, Salvador Allende a été élu Président de la République avec 36,6% des voix contre 35,3% à son adversaire de droite Jorge Alessandri et 28,1% au candidat du parti Démocrate-Chrétien Radomiro Tomic qui, comme il s’y était engagé, a reconnu la légitimité de la victoire d’Allende devant le Congrès. L’ordre constitutionnel était ainsi respecté

Interview de la sociologue Emilia Tijoux — Romain MIGUS

Romain Migus : Bonjour, pour comprendre ce qui se déroule actuellement au Chili nous avons la chance d’être avec Emilia Tijoux qui est sociologue, professeur universitaire à Santiago au Chili donc. Emilia Tijoux merci beaucoup d’être avec nous, bonjour. Qu’est-ce que vous pouvez nous dire déjà sur la vie de tous les jours en ce moment,

une révolution populaire — Christian RODRIGUEZ

L’approbation de la population quant aux manifestations qui se déroulent en tous points du pays ne fait aucun doute. Selon le baromètre social CELSO, 85,8% approuvent le mouvement contre 7,3%. Une modification de la constitution serait assez ou très importante pour 80,7% des Chiliens quand 76% se disent insatisfaits ou très insatisfaits de la constitution

« Ils nous ont tant volé, qu’ils nous ont même pris notre peur » — Jérôme DUVAL

Alors qu’en Équateur une insurrection populaire menée par le mouvement indigène a mis fin à une mesure économique imposée par le FMI impliquant une hausse spectaculaire du prix du carburant, et par conséquent des prix des aliments, le président du Chili, parfois surnommé le « Berlusconi Chilien », se voit contraint de renoncer à une hausse du

les grandes avenues s’ouvrent enfin — La JORNADA

Quelques jours après que le président Sebastián Piñera a qualifié ceux qui manifestent contre ses politiques de poignées de délinquants, le préfet de Santiago a dû reconnaître hier que plus d’un million de personnes étaient descendues dans les rues de la capitale pour exiger la fin du modèle néolibéral suffocant imposé par le dictateur Augusto

Older Posts››
Scroll Up