Go to ...
RSS Feed

14 July 2020

Cameroun

Crise séparatiste au Cameroun, Paul Biya annonce l’ouverture d’un «dialogue national»

Très attendu dans la prise de décisions concrètes pour résoudre la crise séparatiste qui déchire le Cameroun depuis plus de trois ans, Paul Biya s’est exprimé ce mardi 10 septembre dans un message télédiffusé à la nation. Le chef de l’État camerounais a annoncé l’ouverture ce mois d’un «dialogue national» pour résoudre le conflit. Dans

Vers «une passerelle entre la Russie et l’Afrique» lors du sommet russo-africain à Sotchi?

International 22:10 20.08.2019(mis à jour 22:33 20.08.2019) URL courte Voyant avec optimisme le prochain sommet à Sotchi, le fondateur d’un organisme camerounais de promotion des entreprises a fait part avec Sputnik de ses aspirations quant aux échanges commerciaux Russie-Afrique et s’est félicité de l’emplacement de son entreprise «au carrefour de l’Europe», sur les Champs-Élysées. Pour

Entre répression et arrestations, au Cameroun les pro-Kamto continuent de résister

«La première chose, c’est de parvenir à réitérer chaque jour notre détermination en refusant l’arbitraire par lequel on voudrait mettre sous le boisseau certains droits reconnus aux citoyens camerounais. Et donc de faire la preuve que la constitution camerounaise permet, encadre, autorise l’expression libre des manifestations au Cameroun. À moins de changer la constitution et

Unité nationale en péril, séparatisme, bataille de succession, le Cameroun sur la corde raide?

À quelques jours de la célébration au Cameroun de la 47e édition de la fête de l’unité nationale le 20 mai prochain, la situation politique demeure très tendue. Les principales formations politiques, notamment le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) de Maurice Kamto, le Social Democratic Front (SDF) de l’opposant historique John Fru Ndi et

Deux présidents au Vénézuela, deux présidents au Cameroun ; voyez l’ingérence de l’Occident — Survie et oeil d’Afrique

Une barbarie indicible a lieu au Cameroun. Le régime de Paul Biya vient de blesser par tirs de balles réelles des manifestants citoyens dans les rues du pays. Le Président élu du pays, le Professeur Maurice Kamto et certains de ses proches conseillers ont été emprisonnés hier, au mépris total des libertés pourtant garanties par

Older Posts››
Scroll Up