Aller à…
RSS Feed

30 octobre 2020

amazighes

Au Maroc, l’amazighe à l’épreuve de la dernière résistance des «conservateurs»

Des associations amazighes au Maroc ont fait part de leur «préoccupation» après le rejet en commission parlementaire d’un amendement ouvrant la possibilité aux billets de banque et pièces de monnaie de porter des inscriptions en amazighe. La langue berbère est pourtant une langue officielle et constitutionnelle du Royaume chérifien. Un rejet à l’emporte-pièce. Les billets

Défiler vers le haut