Aller à…
RSS Feed

25 octobre 2020

Affaire Benalla

L’associé de Benalla sur les «contrats russes» a été placé en garde à vue

France 17:10 17.12.2019(mis à jour 17:32 17.12.2019) URL courte Placé en garde à vue ce 17 décembre dans le cadre d’une enquête, Vincent Crase, l’associé d’Alexandre Benalla, est interrogé sur les activités d’un oligarque russe, a fait savoir l’AFP. Vincent Crase, l’associé de Benalla sur les «contrats russes», a été placé en garde à vue

En Macronie, tout est faux – surtout les news

La nomination de Sibeth Ndiaye ne laisse place à aucun doute. La Macronie ira jusqu’au bout de l’ubuesque et du mensonge pour se protéger et continuer sa route macabre. Tous les arguments sont bons à être exploités et mieux que les idées, ce sont les contre-vérités qui vont servir de tuteur à la plante rampante

le Grand Soir les publie. — La petite souris du Grand Soir

N’y aurait-il pas un problème de libre parole dans notre immense démocratie ? N’importe quel porteur de flash ball ou éditocrate des plateaux télévisés vous jurera que non. Pourtant, et la situation est ironique, voilà que Jacqueline Laffont, l’avocate d’Alexandre Benalla, s’est vue refuser, par l’Agence France Presse, la publication d’un communiqué exprimant le point de

Alexandre Benalla, le barbare — Djamel LABIDI

L’affaire Benalla en France a son volet politique : La méfiance des partis d’opposition français, toutes tendances confondues, envers Emmanuel Macron qu’il soupçonne d’ambitions césariennes et d’évoluer vers un pouvoir autoritaire, échappant au contrôle parlementaire. Mais cette affaire a aussi les allures d’un roman à la Stendhal, où le Julien Sorel du Rouge et le noir

Défiler vers le haut