1. Campagne de dons Mai 2021

    Réseau International repart sur de nouvelles bases plus sécurisées et plus stables. Aidez-nous à aller encore plus loin dans le combat contre le mensonge et les manipulations. Faites un don.

    2 175,00 € donated

par Strategika 51.

Sans surprise aucune, les Talibans ont repris l’offensive du Printemps contre les forces étrangères après l’expiration du délai du 1er mai 2021, date qui devait achever un retrait des forces militaires étrangères déployées dans ce pays depuis octobre 2001 en vertu d’un Accord conclu en février 2020 entre l’administration Trump et les Talibans d’Afghanistan.

Jeune combattant taliban avec deux armes capturées au combat : un fusil d’assaut M16A4 et une mitrailleuse M-249

La remise en cause de cet Accord par l’administration Biden et son report de cette opération jusqu’au 11 septembre 2021 a été perçue comme une violation flagrante du processus de paix par les Talibans. Ces derniers ont donc rompu une trêve non déclarée et entament depuis quarante-huit heures une série d’attaque ciblant l’ensemble des bases militaires étrangères ainsi que des sites de l’Armée nationale afghane.

Armée nationale afghane

Le nombre des opérations militaires menées par les Talibans depuis deux jours est trop élevé pour qu’ils soient énumérés dans un billet. Notons seulement qu’ils ont réussi jusqu’ici à prendre d’assaut quinze bases de l’armée afghane et qu’ils assiègent trois capitales provinciales. L’effondrement de l’armée afghane face à l’avancée des combattants talibans laisse pantois la plupart des observateurs.

Ces derniers ne croyaient pas qu’une armée régulière forte de plus de 300 000 hommes mise sur pied à coups de dizaines de milliards de dollars et dotée de matériel US pouvait céder aussi rapidement le terrain à une guérilla combattue avec acharnement depuis vingt années par des armées et forces spéciales des États-Unis d’Amérique, de Grande-Bretagne, de France, d’Allemagne, de Turquie, d’Italie, d’Espagne, des Pays-Bas, de la Pologne, de l’Albanie, de la Mongolie, des Émirats Arabes Unis, d’Irak, de la Bulgarie, du Canada, d’Australie, de Belgique, d’Arménie, de la République Démocratique du Congo, du Danemark, de l’Estonie, de la Géorgie, de la Grèce, de la Hongrie, de l’Eire, de l’Azerbaïdjan, de la Bosnie-Herzégovine, du Koweït, de la Lituanie, de la Macédoine du Nord, du Monténégro, de la Corée du Sud, de la Suisse, du Turkménistan, de l’Ukraine, de la Malaisie, de l’Inde, du Kirghizistan, de la Norvège, d’Oman, du Portugal, du Qatar, de la Slovaquie, du Soudan et d’autres pays hors-OTAN.

Combattants Talibans avec une Humvee capturée
Des éléments Talibans avec un véhicule 4×4 de la police afghane
Prise d’assaut d’un village du district de Borka, dans la province septentrionale de Baghlan

Des avions d’attaque au sol et des bombardiers US soutiennent les troupes de l’Armée nationales afghane au sol mais il semble que les Talibans se soient adaptés aux raids aériens qui leur occasionne des pertes élevées. Mais ces derniers ont capturé des quantités assez importantes d’armes et de matériel financés par la « communauté internationale ».

La perception des forces militaires étrangères en Afghanistan est extrêmement mauvaise par tous les camps, y compris ceux alliés à la Coalition. Ces derniers déplorent l’inefficacité patente des forces de l’OTAN comme l’illustre cette vidéo ci-dessus où l’on voit des éléments des forces spéciales d’une grande armée anglo-saxonne s’en prendre à des enfants pour qu’ils leur disent où sont cachés les Talibans…

source : https://strategika51.org



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *