Le gouvernement russe a autorisé l’interpellation d’un diplomate ukrainien, le 17 avril 2021.

Selon la police, il était en possession de documents russes classifiés Secret-Défense.

En vertu des accords de Vienne, il dispose de l’immunité diplomatique et, même pris en flagrant délit d’espionnage, devra être relâché.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *