Aujourd’hui, nous avons annoncé des actions visant à tenir le gouvernement russe responsable de l’intrusion dans les systèmes de SolarWinds, des rapports de primes mises sur les soldats américains en Afghanistan et des tentatives d’ingérence dans les élections américaines de 2020.

Nous avons pris contact avec les autorités russes pour leur faire part de nos préoccupations concernant leurs actions et les mesures que nous prenons en réponse. Le président [Biden] signe actuellement un nouveau décret présidentiel sur la Russie qui élargira la portée de nos pouvoirs de sanctions. En vertu de ce nouveau décret présidentiel, le département du Trésor des États-Unis émet une directive interdisant aux institutions financières américaines d’effectuer des transactions sur le marché primaire portant sur de nouvelles obligations libellées en roubles ou autres devises émises après le 14 juin 2021. Ce décret présidentiel autorise également le gouvernement des États-Unis à étendre les sanctions relatives à la dette souveraine de la Russie, le cas échéant.

Le département d’État des États-Unis expulse également 10 fonctionnaires de la mission bilatérale de la Russie. En outre, le département du Trésor des États-Unis annonce des sanctions contre les entités et les personnes impliquées dans l’ingérence électorale de même que contre les entreprises qui soutiennent les activités malveillantes des services de renseignement russes responsables de l’intrusion dans les systèmes de SolarWinds et d’autres cyberincidents récents. Ces sanctions serviront à réduire les ressources russes disponibles pour mener des activités malveillantes similaires.

En outre, le 2 mars, avec leurs partenaires et alliés, les États-Unis ont réagi à la tentative de la Russie d’empoisonner Alexeï Navalny à l’aide d’une arme chimique, puis à son arrestation et à son emprisonnement. Nous restons préoccupés par la santé et le traitement de M. Navalny en prison, et nous demandons sa libération inconditionnelle.

Ces actions ont pour but de tenir la Russie pour responsable de ses actions imprudentes. Nous agirons avec fermeté en réponse aux actions de la Russie qui nous nuisent ou nuisent à nos alliés et partenaires. Dans la mesure du possible, les États-Unis chercheront également des possibilités de coopération avec la Russie, dans le but d’établir une relation plus stable et prévisible, conforme aux intérêts des États-Unis.

Par ailleurs, le département d’État prend des mesures pour renforcer les partenariats internationaux en matière de cybersécurité, notamment en proposant une nouvelle formation avec des partenaires sur les aspects politiques et techniques de l’attribution publique des cyberincidents et en apportant son soutien à des formations sur le comportement responsable des États dans le cyberespace.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *