Un quart des gares du Grand Paris en construction portent atteinte à des terres agricoles ou à l’état naturel. L’équivalent de cent terrains de football va être détruit. Une manifestation doit se tenir samedi 17 avril.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *