À Erbil, capitale de la région du Kurdistan iraquien, les bureaux du Mossad israélien, puis une base militaire US et enfin une autre base militaire turque cette fois, ont été successivement attaqués, les 13, 14 et 15 avril 2021.

Pour la première fois, ces attaques n’ont pas été perpétrées avec des missiles sol-sol, mais avec des drones.

La presse locale relie la première attaque aux affrontements israélo-iraniens et les deux dernières attaques à un groupe inconnu dénommé « Les Gardiens du sang » (Awliyaa al-Dam). La presse iranienne attribue, quant à elle, les trois attaques au groupe de la résistance chiite Saraya Olia al-Da.

Le gouvernement kurde régional a démenti qu’il y ait des installations israéliennes dans son district et a donc affirmé que l’annonce leur attaque était une fausse nouvelle.

La famille Barzani, au pouvoir depuis l’opération « Tempête du désert » (1991), a créé la région du Kurdistan iraquien à la faveur de la zone de non-survol instaurée par les Anglo-Saxons contre le président Saddam Hussein. Progressivement, ce petit fief est devenu une colonie israélienne.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *