L’Otan a perdu la trace d’un sous-marin russe, le Rostov-sur-le-Don, au large du Liban. Il appartient à la classe Kilo (ou Varshavyanka, selon la nomenclature russe) des sous-marins à propulsion diesel-électrique réputée pour être les plus silencieux au monde.

Ce sous-marin étant armé de missiles subsoniques Kalibr et de matériels de surveillance, l’Otan a déclenché, sans succès, une vaste opération de localisation.

Au même moment, les communications d’avions britanniques basés à Chypre ont été brouillées. L’Otan estime peu probable que ce soit du fait des Syriens qui ne disposeraient pas du matériel nécessaire, mais pense que c’est une « attaque » russe. Depuis six ans, l’armée russe a montré ses capacités en la matière à Kalilingrad, en Crimée et en Syrie. Officiellement, il s’agissait d’avions de transport, à moins que ce n’est été des avions de surveillance électronique [1].

[1] « Russia ‘jamming signals’ at RAF base », Larisa Brown, The Times, March 19, 2021.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *