Un réseau de tunnels, comprenant un hôpital de campagne, a été construit par les ingénieurs de l’OTAN avec du ciment produit spécialement par Lafarge pour les djihadistes, en 2015, en violation du Droit international et des résolutions pertinentes du Conseil de Sécurité de l’Onu.

Il a été abandonné devant l’avancée de l’armée syrienne et vient d’être détruit par l’armée russe.

Rappelons que, contrairement à la propagande occidentale, l’OTAN avait supervisé, de 2011 à 2016, la construction d’installations souterraines pour que les djihadistes puissent mener une guerre de position conformément à leur manuel. L’armée syrienne ne disposant pas de bombes pénétrantes ne pouvait pas attaquer ces complexes. Dès son arrivée, en 2014, l’armée russe s’est employée à les détruire. À sa grande surprise, il lui a fallu plus de six mois pour y parvenir, tant il y en avait. Cependant, on en trouve encore de très grands comme celui qui vient d’être détruit.

source : https://www.voltairenet.org/



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *