Naguère, pour prendre des décisions qui touchent tous les Français, nous avions un système démocratique avec un parlement (députés et sénateurs). Le gouvernement gouvernait et, tous les mercredis, un porte-parole nous informait des décisions prises en Conseil des ministres. Si les mesures pouvaient être déclinées en fonction des lieux, nous avions des conseils régionaux, départementaux et des conseils municipaux.

A présent, et sans que nous y prenions garde, le pouvoir de décision appartient à un homme. La confiscation du pouvoir par Macron est devenue si banale, que les médias nous l’annoncent ainsi :

20 Minutes  : Coronavirus : Emmanuel Macron se donne de 8 à 10 jours pour relâcher ou resserrer les contraintes
Le Figaro  : Covid-19 : Macron se donne « huit à dix jours » pour décider d’une évolution des restrictions
Y !  : Coronavirus : Emmanuel Macron se donne “8 à 10 jours” avant de relâcher ou resserrer les contraintes
Orange : Covid-19 : Macron se donne 8 à 10 jours pour relâcher ou resserrer les contraintes
BFM TV  : Covid-19 : Macron se donne “8 à 10 jours” avant d’envisager de renforcer ou relâcher les contraintes
France Info : Covid-19 : Emmanuel Macron étudie un allègement des contraintes sanitaires, dans un “scénario de résilience”.
Nice Matin : Relâcher la pression ou resserrer les contraintes ? Macron se donne quelques jours pour trancher.
Sortir à Paris : Macron se laisse “8 à 10 jours” avant de relâcher ou non les restrictions après les vacances d’hiver.
La Voix du Nord : Covid-19 : pourrait-on relâcher la pression ? L’Élysée se donne 8 à 10 jours pour décider.
LCI  : Relâcher ou renforcer les restrictions ? Emmanuel Macron se donne “de 8 à 10 jours” pour décider.
La Dépêche du Midi : Covid-19 : allégement des contraintes d’ici la fin des vacances ? Emmanuel Macron l’envisage.
L’Indépendant  : Covid-19 – Macron se donne “8 à 10 jours” avant de décider d’un assouplissement ou d’un durcissement des contraintes.

Etc.

Le communiqué de l’Elysée est diffusé fidèlement, sans scrupule, sans gêne, sans objection, sans la moindre remarque sur le pouvoir exorbitant que s’arroge un seul homme.

Relevons les mots : « Il se donne, assouplir, durcir, resserrer, alléger, relâcher la pression, décider, trancher… ».

Il est temps de passer à une sixième République.

Vladimir MARCIAC





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *