Aller à…
RSS Feed

8 mars 2021

L’Iran diffuse des armes dans tout le Moyen-Orient, par Gilad Erdan



Je vous fais part de ma vive préoccupation concernant les activités malveillantes du régime iranien, qui menacent de déstabiliser le Moyen-Orient et font peser une lourde menace sur la paix et la sécurité internationales. En outre, ces activités constituent de graves violations des résolutions du Conseil de sécurité.

Je demande au Conseil de sécurité de se réunir d’urgence afin d’examiner et de condamner les activités nucléaires, balistiques et de prolifération iraniennes et de prendre des mesures concrètes à leur sujet.

Récemment, l’Iran a annoncé publiquement sa décision de porter le niveau d’enrichissement de l’uranium à 20 % et de renforcer ses capacités d’enrichissement souterraines. Cette décision montre clairement, une fois de plus, que l’Iran n’a jamais renoncé à ses ambitions nucléaires et qu’il a l’intention de développer un programme nucléaire militaire.

À cet égard, je souhaite attirer votre attention sur un récent projet de loi proposé par le Parlement iranien, qui appelle à la destruction d’Israël d’ici à 2041. Si elle est adoptée, cette loi engagerait pour l’essentiel les futurs régimes iraniens à suivre l’idéologie fanatique du Gouvernement actuel et à continuer de déployer son programme radical dans toute la région. Pareils langage et politiques génocidaires témoignent encore davantage de la grave menace que représente un régime iranien incontesté et sans retenue.

En outre, depuis que le Conseil de sécurité a imposé des restrictions sur les armes à l’Iran, il y a de cela 13 ans, le régime a continué de faire proliférer les armes de pointe dans tout le Moyen-Orient et ailleurs, en violation des résolutions du Conseil. Nul n’ignore que l’Iran est désormais le pays qui contribue le plus à la prolifération des missiles et d’autres technologies balistiques au Liban, au Yémen, en Syrie, en Iraq et à Gaza, et fournit même directement ces missiles à des acteurs non étatiques et terroristes, déstabilisant ainsi la région.

Par ailleurs, le Hezbollah, organisation reconnue comme terroriste agissant pour le compte de l’Iran au Liban, s’est procuré plus de 150 000 missiles et roquettes de portée suffisante pour atteindre n’importe quel point du territoire de l’État d’Israël. La grande majorité de ces roquettes a été transférée depuis l’Iran, en violation des résolutions du Conseil de sécurité relatives au programme nucléaire iranien, ainsi que de ses résolutions 1701 (2006) et 1559 (2004).

Agissant par l’intermédiaire de sa Force Al-Qods, le régime iranien ne se contente pas de transférer illicitement des armes au Hezbollah, mais l’aide également à développer ses propres capacités de production. L’Iran fournit des technologies de pointe au Hezbollah et lui transmet l’expertise et le savoir-faire requis pour mettre au point des missiles améliorés et des roquettes plus meurtrières, de plus longue portée, plus précises et plus sophistiquées.

Israël a maintes fois mis en garde contre les activités malveillantes auxquelles l’Iran se livre incessamment et dénoncé ces violations dans de nombreux appels à la communauté internationale et lettres adressées aux organes de l’Organisation, fournissant également des éléments de preuve concrets et vérifiés concernant le comportement irresponsable et illicite du régime iranien au Moyen-Orient et ailleurs.

Le régime iranien nie systématiquement toutes les informations fournies par les États Membres de l’ONU concernant ses activités malveillantes, mais dans de récentes déclarations publiques, les responsables iraniens et leurs représentants ont confirmé la prolifération étendue et à grande échelle de missiles iraniens au Moyen-Orient :

a) Le 2 janvier 2021, Amir Ali Hajizadeh, commandant des forces aériennes du Corps des gardiens de la révolution islamique, a admis sur « Al-Manar », chaîne de télévision gérée par le Hezbollah, que l’Iran appuyait les activités balistiques de Gaza et du Liban, ajoutant que ces derniers étaient désormais en possession de missiles de pointe d’une extrême précision et non plus de simples roquettes ;

b) Dans un entretien diffusé le 27 décembre 2020 sur « Al-Mayadeen », chaîne de télévision pro-Hezbollah, Hassan Nasrallah, chef du Hezbollah, s’est félicité du rôle joué par Qassem Soleimani dans la prolifération des missiles antichars Kornet fournis par l’Iran, par l’intermédiaire du Liban, au Hamas et au Jihad islamique palestinien à Gaza ;

c) Dans un entretien accordé à « Al-Mayadeen » le 1er janvier 2021, Oussama Hamdan, haut responsable de l’organisation terroriste Hamas, a loué les efforts faits par Soleimani pour fournir des armes de pointe au Hamas et armer l’organisation terroriste. Il a ajouté qu’Esmail Ghaani, successeur de Soleimani au poste de commandant de la Force Al-Qods du Corps des gardiens de la révolution islamique, continuait de soutenir activement ces efforts .

Ces déclarations, ainsi que beaucoup d’autres, confirment sans équivoque ce que l’Iran tente de dissimuler depuis des années : sa participation directe à la prolifération d’armes illicites, au terrorisme d’État et à la déstabilisation de la région. En fait, ces déclarations révèlent un changement inquiétant de la part de l’Iran, qui ne cherche plus à masquer ces activités mais s’en vante ouvertement et sans vergogne. Cette tendance constitue une menace stratégique non seulement pour Israël, mais aussi pour l’ensemble de la région.

Il faut d’urgence veiller à ce qu’un solide embargo sur les armes et la technologie balistique soit maintenu et appliqué contre l’Iran. J’exhorte le Conseil de sécurité à condamner les violations par l’Iran de ses résolutions et à tenir le régime iranien responsable de la déstabilisation de la région. Je lui demande également d’exercer une pression maximale et d’agir avec la plus grande détermination face à la menace que le programme nucléaire de l’Iran, son programme de missiles balistiques et la prolifération active d’armes du régime iranien font peser sur la paix et la sécurité internationales.

Comme indiqué dans les précédentes lettres adressées au Conseil de sécurité, l’État d’Israël prendra toutes les mesures nécessaires pour protéger ses citoyens et sa souveraineté.

Je vous serais reconnaissant de bien vouloir faire distribuer le texte de la présente lettre comme document du Conseil de sécurité.



Source link

Mots clés: , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut