Aller à…
RSS Feed

3 mars 2021

La souveraineté des Etats et le droit international (partie II) — Andrea DUFOUR



Dr. Gabriel Galice, l’animateur du colloque et président du GIPRI (Geneva International Peace Research Institute), se prononce aussi à 100% contre l’OTAN. (On peut d’ailleurs aussi le voir défendre la souveraineté de la Syrie, ensemble avec Guy Mettan dans Syrie, notre honte (infrarouge du 12.Oct.2016***) où il se bat contre Jean Ziegler et Carla del Ponte). Il nous apprend qu’il a écrit un essai sur les peuples « avec ‘ s’ » en Europe, et nous conseille de (re)lire Le grand échiquier de Zbigniew Brzezinski et de lire Gouverner par les fake news . Conflits internationaux : 30 ans d’infox utilisées par les pays occidentaux de Jacques Baud*** (ancien agent des services des renseignements suisses, expert en armes chimiques, formé au contre-terrorisme), car « il n’y a pas de pensée juste sans pensée claire ». Galice déplore qu’un certain nombre de pays, pour ne pas les nommer, les Etats Unis, le Royaume Uni, la France et la Belgique – arment et forment des terroristes qui ont des armes fournis, payés par l’Arabie Saoudite et le Qatar, entrainés par des officiers français, américains, britanniques, belges, pour déstabiliser des « régimes », notamment l’Etat syrien. « Ces opérations ont pour résultat que ces terroristes prennent les armes pour tuer nos concitoyens chez nous, il faut en être conscient. » Il parle des “Psyops”, des opérations de guerre non-militaire, qui tuent sans armes et rappelle – pour celles et ceux qui auraient eu un doute – que « l’info en Suisse contre Russie, la Chine, l’Iran (…) est de la propagande, et non pas de l’info”. Cette propagande, ce brainwashing est malheureusement aussi répercuté dans certains médias arabes du Qatar comme Al Arabia, Orient TV, et Al Jazeera et manipule aussi des réfugiés de la guerre qui se trouvent en Europe.

François Asselineau, Président de l’UPR, spécialement venu de France avec son équipe pour participer à ce colloque à Berne, se pose la question de savoir si on peut envisager une Europe souveraine, et il convient qu’ « on ne peut pas avoir une ‘Europe souveraine’ si son périmètre territorial et démographique est aussi mutant que le virus de la grippe, et différent selon chaque sujet ! (…) Le problème, c’est qu’ils sont foncièrement différents et largement incompatibles. (…) L’avenir de l’Europe vu de Paris et l’avenir de l’Europe vu de Varsovie ont chacun leur cohérence interne. Imaginez si le président polonais avait cité 24 fois la Pologne, 1 fois certains pays et 0 fois les 16 États restants, comment l’a fait le président Macron dans son discours d’il y a 3 ans sur la refondation de l’Europe ? »

Cet ancien candidat à l’élection présidentielle française (en 2017) conclut en citant le Général De Gaulle, qui avait résumé en dix mots l’impossibilité de parvenir à une Europe souveraine : « On ne fait pas une omelette avec des œufs durs ».

Comme les autres orateurs, Asselineau dénonce la violation de la souveraineté des états et l’ingérence dans les affaires internes et l’extraterritorialité des blocus.

Tous les oratrices et orateurs insistent sur le fait que le système des Nations Unies doit être sauvé et que des relations civilisées entre les États doivent s’imposer comme le seul moyen de garantir la survie de l’espèce humaine sur la planète et qu’il faut enfin répondre à l’ancienne revendication de procéder à la démocratisation réelle et effective des Nations Unies.

Abel Prieto, Président de la Casa de las Américas, comme tous les participants, regrette les valeurs trahis de la charte des Nations Unis, ses principes fondateurs et nous rappelle aussi la définition du génocide.

La Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide, de Genève, de 1948 et le Statut de Rome de la Cour pénale internationale définissent le génocide comme le fait de soumettre intentionnellement un groupe national, ethnique, racial ou religieux à des conditions d’existence devant entraîner sa destruction physique totale ou partielle. Le Statut de Rome lui-même décrit les crimes contre l’humanité comme des actes qui causent intentionnellement de grandes souffrances ou des atteintes graves à l’intégrité physique ou à la santé mentale ou physique des personnes, lorsqu’ils sont commis dans le cadre d’une attaque généralisée ou systématique dirigée contre toute population civile.

« Il ne se passe pas une semaine sans que le gouvernement des EU ne fasse des déclarations contre Cuba ou n’impose de nouvelles restrictions. »

D’avril 2019 à mars 2020, le blocus a causé à Cuba des pertes s’élevant à

5 570 300 000 dollars, soit environ 1 226 000 000 dollars de plus par rapport à la

période précédente. Le total de préjudices causés par le blocus depuis presque soixante ans se chiffre à 144 413 400 000 dollars. Si l’on tient compte de la dépréciation du dollar

face à l’or sur le marché international, les pertes s’élèvent à plus de 1 098 008 000 000 de dollars.

(source : Bruno Rodríguez Parrilla, ministre des relations extérieures de Cuba, 22.oct 2020 dans son Rapport de Cuba sur la résolution 74/7 de l’Assemblée générale des Nations Unies)

En tant qu’ancien ministre de la culture, Prieto constate que l’industrie hégémonique, informative et culturelle a toujours travaillé pour nous faire croire que ce système est le seul moyen naturel et imaginable d’organiser la vie économique et sociale de la planète et nous a répété chaque jour que nous vivons dans le meilleur des mondes possibles « de façon à ce que même les victimes du système se reprochent leurs malheurs et sont incapables de le contester. (…) Mais le nouveau coronavirus l’a mis à nu. Il a ouvert de profondes fissures dans ce mirage culturel. Il a également provoqué une véritable explosion dans le domaine de la pensée sociale. »

Abel Prieto nous met surtout en garde d’un nouveau fascisme émergent avec son langage haineux, intolérant, raciste et avec son arrogance. Le fascisme qui s’épand dans toutes les régions de la planète. Mais il nous rassure qu’il y a et qu’il y a toujours eu des foyers de résistance anti-impérialiste, anti-néolibérale et antifasciste, formés par des travailleurs, des étudiantes, des professeurs, des enseignantes, des militantes et des promoteurs de projets communautaires, mais qu’ils sont éparpillés. « Il leur manque l’articulation indispensable pour échanger des idées et parvenir à un consensus sur les actions. Nous devons faire l’impossible pour nous rencontrer, pour échanger, pour nous assembler. Le fascisme doit être arrêté ! »

Il termine par une citation de Fidel, qui lors d’une manifestation, en janvier 2003, consacrée au 150e anniversaire de la naissance de José Martí à répondu aux participants, qui angoissés et désespérés face aux armes sophistiquées et destructrices avec lesquelles on voulait les intimider et les soumettre à un ordre économique et social mondial injuste, irrationnel et non durable, lui ont demandé ce qu’ils pouvaient faire, n’avait qu’une seule recommandation :

“Si j’osais suggérer quoi que ce soit aux illustres visiteurs réunis ici, je vous dirais de faire ce que je vois que vous faites déjà : semer des idées ! semer des idées ! et encore semer des idées ! Semer de la conscience ! semer de la conscience ! et encore semer de la conscience !”

Et c’est exactement ce que nous avons réussi à faire en organisant cette rencontre riche en informations et en chaleur humaine.

Andrea Duffour

Résumé intégral de cette conférence sur www.cuba-si.ch

Les interventions intégrales reçues par écrit seront disponibles sur le site du GIPRI et des extraits de vidéos (sans les échanges avec le public) se trouvent sur facebook : La souveraineté des Etats et le droit international.

Sources :

*M. Heizmann, der Verschwiegene Krieg : Sanktionen, Embargos, Blockaden, Theorie und Praxis Verlag 2020)

** sources Midani :

recherches sur le caractère terroriste des casques blanches : Vanessa Beeley (youtube) -The tale of the White Helmets in the Western media VANESSA BEELEY Evidence against White Helmets, Postol en 2013 Ghouta chemical attack. Postol : the “French Intelligence Report of April 26, 2017 directly contradicts the White House Intelligence Report of 11 April 2017”. Institutions :MIT ; ‎Stanford‎ ; ‎Argonne National L…‎/Nationality : American/‎Background · ‎Patriot missiles in … ‎National ballistic missile

24 sept. 2019 — U.S. intelligence agencies saw clear evidence the Syrian government had dropped a bomb filled with the nerve gas sarin on the rebel-held town. … In blog posts and interviews, Postol has argued that the Syrian regime is not responsible for the Khan Shaykhun chemical attack and two others he has examined.
MIT professor Postol resigns from science journal in spat over …

al-bab.com › blog › 2019/10 › mit-.
..

17 oct. 2019 — In his resignation letter, Theodore Postol, an MIT expert on missile … to publish a paper he co-authored about a nerve agent attack in Syria.

Behind a Chemical Attack in Syria, a Lingering Battle Over …

undark.org › 2020/07/08 › chemical…


8 juil. 2020 — MIT. Ted Postol, an emeritus professor at the Massachusetts Institute of Technology and an expert in military technology

A lesson from Syria : it’s crucial not to fuel far-right conspiracy …

www.theguardian.com
› nov › lesso…

15 nov. 2017 — Wild stories about a chemical weapon massacre in Syria gained traction. … the Massachusetts Institute of Technology called Theodore Postol.

Postol : Newly Revealed Documents Show Syrian Chemical …

accuracy.org › release › postol-newl…


21 mai 2019 — Theodore Postol, professor of science, technology, and international security at the Massachusetts Institute of Technology, provided the Institute …

Theodor Postol › tag

25 févr. 2019 — Beyond the war in Syria, the cloud of misinformation that enveloped the attack in Douma stands as a cautionary tale. In the era of “fake news,”

Simulations, Craters and Lies : Postol’s Latest Attempt to …

www.bellingcat.com
› 2019/09/13

13 sept. 2019 — On May 22, 2019, Accuracy.org published New Assessments from Leading Scientist Accuse OPCW Leadership of Rigging on Alleged Syrian Chemical Weapons Attacks Used to Justify U.S. Bombings, based on letters and articles submitted by Postol to various bodies in relation to his report. https://thegrayzone.com/2020/09/23/syria-leaks-uk-contractors, )

*** source Galice :

Syrie, notre honte, Galice dans, émission infrarouge du 12 oct. 2016

Jacques Baud : Gouverner par les fake news





Source link

Mots clés:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut