Aller à…
RSS Feed

25 novembre 2020

Intermarché se lance dans une fausse « pêche artisanale », dénonce une association



L’association Pleine mer, dans une série d’articles publiés sur son site début novembre, dénonce l’intrusion d’Intermarché dans la pêche artisanale française.

Selon l’enquête menée par l’association, c’est via la Scopale, dont Intermarché est actionnaire, que le groupe soutient des armateurs dans le rachat de bateaux de pêche classés comme pratiquant la pêche artisanale. Puis, le contrat « prévoit une clause de priorité pour l’approvisionnement de l’usine Capitaine Houat, les Intermarché et les Netto », explique l’association Pleine mer, qui défend les petits pêcheurs. Ainsi, les acheteurs de bateaux sont ensuite censés approvisionner en priorité Intermarché.

Cette entrée est facilitée par le fait que l’achat de bateaux « est extrêmement coûteux », précise l’article de Pleine mer.

« Une méthode de pêche terriblement efficace, qui ne respecte pas les cycles biologiques »

L’association conteste le caractère artisanal de cette pêche. « En orientant le travail des pêcheurs pour coller avec la demande [de la grande distribution], on finit d’achever ce qui est une particularité de l’artisan pêcheur : le couple métier-saison », argumente l’article.

Par ailleurs, les bateaux en question utilisent la méthode de la senne danoise, « une méthode de pêche terriblement efficace, qui ne respecte pas les cycles biologiques », dénonce l’association, qui relaye les témoignages de pêcheurs artisanaux ayant vu cette méthode vider certains pans de mer.

Reste que l’opération est intéressante pour Intermarché : « Le groupe peut ainsi se targuer de commercialiser des produits “issus de la pêche artisanale” et “issus d’une pêche française” alors que les bateaux en question font en réalité parti d’un armement industriel, et que le poisson en question est pêché au large de l’Écosse et de l’Irlande et débarqués dans des bases avancées à l’étranger », décrit encore Pleine mer.



Source link

Mots clés: , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut