Aller à…
RSS Feed

3 décembre 2020

Archives pour29 septembre 2020

La véritable partie qui se joue en Méditerranée orientale est géopolitique et géostratégique, et implique les plus grandes puissances mondiales.

En Méditerranée orientale, dans les fonds de laquelle ont été découverts de grands gisements offshore de gaz naturel, est en cours un âpre contentieux pour la définition des zones économiques exclusives, à l’intérieur desquelles ( jusqu’à 200 miles de la côte ) chacun des pays riverains a les droits d’exploitation des gisements.    Les pays

« Loi de finances 2021, dette à 120 % du PIB, demandez le programme !! » L’édito de Charles SANNAT – Les moutons enragés

C’est la faillite mais, comme l’a dit Émmanuel Macron, nous feront ce qu’il faut, « quel qu’en soit le prix!« . Du moment que les gueux sont là pour payer, pas de raison de se gêner. Partagez ! Volti ****** Charles Sannat pour Insolentiae Mes chères impertinentes, mes chers impertinents, Aujourd’hui Bruno le Maire, notre grand timonier

Le Caucase s’embrase

Bakou et Erevan s’affrontent à nouveau pour le Nagorno-Karabagh, une province d’Azerbaïdjan très majoritairement peuplée d’Arméniens. L’absence de perspectives de négociations pourrait avoir poussé l’Azerbaïdjan à passer à l’offensive. Avec le soutien de la Turquie. Source link

Le Venezuela sera-t-il attaqué depuis Aruba ou Curaçao ?

Campagne de dons – Septembre-Octobre 2020 Chers amis lecteurs, comme vous avez dû le constater, le site RI enregistre depuis un certain temps une nette augmentation de son audience, ce qui prouve que les propagandistes de la pensée unique formatée ont échoué à atteindre leurs buts d’étouffer les voix discordantes comme la nôtre. Pour tenir

Sortir de l’euro ?, par Frédéric Lordon (Le Monde diplomatique, août 2013)

Beaucoup, notamment à gauche, continuent de croire qu’on va changer l’euro. Qu’on va passer de l’euro austéritaire présent à un euro enfin rénové, progressiste et social. Cela n’arrivera pas. Il suffirait d’évoquer l’absence de tout levier politique en l’état d’incrustation institutionnelle de l’actuelle union monétaire européenne pour s’en faire une première idée. Mais cette impossibilité

Macron « médiateur » de la crise biélorusse

Après le Liban, le président français, Emmanuel Macron, ambitionne de devenir le « médiateur » de la crise biélorusse. Il a pourtant déjà pris position contre le président Alexandre Loukachenko dans un entretien au JDD, le 28 septembre 2020, et pour l’opposante Svetlana Tikhanovskaïa, qu’il a reçu le lendemain à Vilnius. Allant plus loin encore, le parti

Articles plus anciens››
Défiler vers le haut