Aller à…
RSS Feed

21 octobre 2020

En Bulgarie, un écologiste est en grève de la faim depuis 40 jours



Depuis près de quarante jours, un activiste écologiste bulgare est en grève de la faim. « Les autorités bulgares se sont toujours opposées à la préservation de la nature, a indiqué Dimitur Vassilev dans une lettre rédigée au début de sa grève de la faim, le 11 août dernier. Cependant, depuis le début de la dictature de Boïko Borissov, la situation est devenue insupportable. » Le militant a accusé le gouvernement conservateur d’avoir permis — directement ou indirectement — la destruction d’écosystèmes marins de la mer Noire, le saccage du parc naturel de Pirin, ou encore l’import illégal de déchets.

Des manifestations anti-gouvernement secouent la Bulgarie depuis plusieurs semaines. Le Premier ministre conservateur Boïko Borissov est notamment accusé de corruption et d’autoritarisme.

Le parc national du Pirin domine les gorges de Kresna.

Dimitur Vassilev s’est mobilisé contre un projet d’autoroute financé par l’Union européenne, qui détruirait la biodiversité remarquable des gorges de Kresna, dans le sud-ouest du pays. Dans sa lettre, M. Vassilev a expliqué que « le Premier ministre déployait tous ses efforts pour détruire ce site naturel merveilleux (…) sans examiner les projets alternatifs, bien plus protecteurs pour la nature et la sécurité routière ». M. Vassilev a indiqué qu’il n’arrêterait sa grève de la faim qu’en cas de démission ou de destitution de M. Borissov.

  • Télécharger la lettre de Dimitur Vassilev :

Source : Reporterre
Photos : © Louis Sellier/Reporterre

. chapô : Vue des sommets des gorges de Kresna.

. Parc national du Pirin.


Lire aussi : Un paradis naturel bulgare menacé par une autoroute européenne



Source link

Mots clés: , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut