Aller à…
RSS Feed

22 octobre 2020

sept villes sommées de limiter la circultation des véhicules polluants



Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique et Jean-Baptiste Djebbari, ministre chargé des Transports, ont annoncé jeudi 17 septembre la publication d’un décret qui rend obligatoire la mise en place de zones à faibles émissions dans les territoires les plus pollués.

D’après Santé publique France, la pollution de l’air est responsable de 48.000 décès prématurés par an en France. Le trafic routier est responsable de 57 % des émissions d’oxydes d’azote et d’une part significative des émissions directes de particules fines.

La loi d’orientation des mobilités a créé les zones à faibles émissions mobilité (ZFE-m, abrégées en ZFE) « permettant aux collectivités de limiter la circulation des véhicules les plus polluants sur leur territoire », précise le communiqué du ministère. Quatre collectivités ont d’ores et déjà mis en place des ZFE-m en France : la Métropole de Lyon, Grenoble-Alpes-Métropole, la Ville de Paris et la Métropole du Grand Paris. A Grenoble par exemple, les véhicules utilitaires légers (VUL) et les poids lourds (PL) les plus polluants ont été progressivement interdits à la circulation dans les ZFE.

En application du décret publié le 17 septembre, 7 nouvelles ZFE-m devront obligatoirement être mises en place par des métropoles françaises : Métropole d’Aix-Marseille-Provence, Métropole Nice-Côte d’Azur, Métropole Toulon-Provence-Méditerranée, Toulouse Métropole, Montpellier-Méditerranée Métropole, Eurométropole de Strasbourg et Métropole Rouen-Normandie.

 Source : Ministère de la Transition écologique.

- Photo : Des enfants de l’école Gustave-Doré manifestant le 28 juin à l’occasion du conseil de l’Eurométropole de Strasbourg. © Loup Espargilière/Reporterre



Source link

Mots clés: , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut