L’information est rapporté par RIA Novosti en référence à la déclaration de la police sur Twitter. Les forces de l’ordre ont déclaré que les manifestants avaient mis le feu à une remorque de chantier et à des structures sur le territoire d’un centre de détention pour mineurs en construction, et avaient également tenté de faire sauter un poste de police.

Ils jettent des pierres, des bouteilles et des explosifs sur les policiers, brisent les fenêtres des immeubles. Au moins trois agents des forces de l’ordre ont été blessés, dont deux sont déjà revenus au service. Selon les dernières données, 25 personnes ont été arrêtées lors des émeutes.

« En raison des dommages et des menaces pour la sécurité publique liés à cet incident, la police de Seattle le déclare comme mutinerie <...> Des arrestations massives ont été effectuées. Les policiers continuent de travailler pour disperser la foule » , a déclaré la police, notant qu’ils utilisaient des armes non létales contre les manifestants.

Une vague de protestations et d’émeutes a balayé les États-Unis après la mort de l’Afro-américain George Floyd à Minneapolis. Les images de la scène montrent comment la police l’a jeté au sol et l’a retenu par trois d’entre eux, et l’un d’eux a appliqué une strangulation à Floyd. Le détenu s’est plaint de ne pas pouvoir respirer, puis a perdu connaissance. Les policiers ont par la suite été licenciés, l’un d’eux a été accusé de meurtre, trois autres de complicité de meurtre.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *