Go to ...
RSS Feed

11 August 2020

Réponse à un ami théoricien et opposant




Je réagis à cet extraire : ” il n’y a pas de regimes passes car le regime est toujours en place, c’est le meme personnel, les memes pratiques, par Dieu dites ce qui a change depuis, que sont devenus les promesses du candidat Teboune. Ce regime applique la devise du mossad ; par le mensonge nous vaincrons et par le mensonge nous dominerons,” https://www.alterinfo.net/La-veritable-guerre-mondiale-est-en-Algerie_a156394.html?com#com_7281301

Alarmer n’est pas un acte mais une stratégie
D’abord : laissez le temps à ce gouvernement de pouvoir faire quelque chose, à commencer par nettoyer le pays des réseaux mafieux, de la contrebande, des démocrates (pardon, je comprends que vous en êtes. Cependant, l’ouvrage de Ahmed Bensaada semble confirmer leur allégeance à des pouvoirs relativement imbibés de la devise sioniste que vous citez). Et participez éventuellement au redressement en faisant des propositions, des critiques publiques (critiques, pas accusations), des analyses contradictoires (je me répère …).

Est-il utile de vous signaler qu’en France, un état un peu plus expérimenté que l’Algérie, et beaucoup plus “civilisé”, de plus en plus de citoyens dénoncent une dictature !!! Est-il utile de vous signaler que des citoyens français ont perdu yeux et mains en manifestant sans violence ? Qu’aux USA, c’est la foire à empoigne démocratico-sioniste ? Que leurs industriels cinématographiques sont des pédocriminels ? Que des milliers d’enfants disparaissent tous les ans dont on commence tout juste à découvrir l’usage qui en est fait ? Que leurs richissimes humanistes sont des criminels internationaux ? Que ni le Vatican, ni l’Allemagne, ni la Russie n’y échappent …

Venez maintenant me questionner sur ce que ce gouvernement en Algérie a fait depuis six (6) mois ! Cette critique est naïve.

Ensuite, je vous trouve bien péremptoire dans votre affirmation concernant l’application de la devise sioniste en Algérie. Vous ne seriez pas devin mon ami ? Vous ne pouvez pas connaître le contenu de la pensée des gens … Quant aux faits, passés comme actuels, ils ne sont raisonnablement pas imputables aux autorités actuelles.

Vous parlez du régime comme d’une personne. Là encore, il y a amalgame. 58 ans d’indépendance historique ne peuvent pas raisonnablement être imputés au président actuel. La fable du loup et de l’agneau, c’est à vous que je l’applique : pour vous quiconque a plus de 50 ans serait un avatar des régimes antérieurs. Place aux jeunes ! C’est un raisonnement un peu jeune à mon sens ; il manque de maturité.

En effet, d’abord, je vous signale qu’en procédant ainsi, vous faites ce que font les autorités françaises : opposer des catégories. Ça marche à merveille : tout le monde est en confrontation contre tout le monde dans ce pays. Mais on commence à se réveiller ici aussi ; grâce à des es « conspirationnistes » tenaces, on se rend compte des stratégies vicieuses qui servent à diviser pour ce que vous savez. Ils ont ainsi participé à une ouverture importante des esprits (grâce au fameux covid19 notamment).

Que font les « conspirationnistes » en Algérie ? Ils font l’inverse : semer le doute sans jamais apporter d’éléments probants, ce qui paradoxalement travaille contre eux. Mais ils en semblent pas en avoir conscience. Je vous donne en exemple : qui sont les « ‘individus dénués de tout scrupule et criminels de surcroit » que rien dans votre propos ne distingue des personnes au pouvoir ? Vous les désignez (on le devine) sans nommer personne. La généralité de l’affirmation sème le doute sur vos intentions ! Car, vous le savez bien : dans le doute, abstiens-toi … Quant à la diaspora, pas plus que le gouvernement actuel ne peut porter la responsabilité de 58 ans d’une fausse indépendance, la diaspora n’est une personne définie, intègre, à qui on devrait remettre un chèque en blanc les yeux bandés. Il y a autant sinon plus de risques d’allégeances antinationales parmi les émigrés qu’il y en a en Algérie avec les différentes obédiences religieuses et idéologiques qui se sont infiltrées depuis bien avant M Tebboune. Et qui ont des relations privilégiées avec la diaspora. Sinon, ces organes ne trouveraient peut-être pas autant de facilité à s »inscrire dans le paysage national.

Voici ma réaction à votre dernière remarque : pour changer les choses en Algérie, on est plus sûr d’y parvenir en commençant par le début : changer ses propres procédés. Ne plus faire des pronostics définitifs alarmants, cesser de mettre en accusation, mais participer à la moralisation de la vie politique dans le pays. Le moyen est simple : un investissement au niveau du quartier, de la commune. Créer des associations locales pour y sensibiliser les jeunes au lieu de créer des partis, tous affiliés d’une façon ou d’une autre à qui leur fournit des moyens et des moyens … Faire quelque chose plutôt que chercher à défaire. Défaire est très compliqué ; et très hasardeux.

Ainsi devancerez-vous ces hommes au pouvoir qui traîne(rai)ent la babouche …


Alter Info
l’Information Alternative



Source link

Download Premium WordPress Themes Free
Download Nulled WordPress Themes
Download WordPress Themes
Download Premium WordPress Themes Free
udemy paid course free download

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll Up