Go to ...
RSS Feed

10 August 2020

Les « Chinameriques » s’en vont en guerre !



C’est à partir de la démolition du mur de Berlin, que l’Europe, et les Amériques, se sont positionnés en maître, et en force absolue de la planète, menant ce monde sous le poids, de la force matérielle, et la force financière ( le dollar) vers une seule, et unique économie ultra libérale, basée sur une financiarisation sans limite. L’occident, dont les véritables tireurs de ficelles sont bien sur, les Amériques. La grandeur des USA s’est vite éclipsée en arrogance, voulaient incarner une nouvelle civilisation diminuée d’une culture de bien, et vêtue d’ une culture de la force du mal pour mieux s’offrir la médaille de l’ arrogance ; tout en incitant par ailleurs, l’Europe a se vassaliser à fond .En politique. D.Trump et ses acolytes se sont vu incarner ce nouveau monde du 21siecle, par delà ils se sont engagés dans ce nouveau chemin, dans ce qu’ils pensent rendre les Amériques encore plus grandes selon le slogan suivant : « make america great again » .

Le terrorisme nouvel instrument de guerre

L’intelligence des américains a créée via ses « think tank » tout un véritable processus de machination, avec comme instruments mortels, pour que l’Oncle Sam garde pour lui seul l’unique raison, et l’unique chanson des grandes décisions de la politique internationale. Le « terrorisme »( machination, ou fabrication US) lui a permis de mener des guerres destructives, et parfois des guerres par proxy .

Le Dollar : outil de chantage

Le dollar, employait pour étouffer les économies des pays, qui refusaient le diktat US. Les ONG, et la gardienne de la paix sont devenues des outils faciles sous les pressions financières de l’Oncle Sam. La Yougoslavie, Afghanistan, l’Irak, la somalie, la Palestine, la Syrie, le Liban, le Yémen, la Libye, le Liban, ont subit les effets de l’oncle Sam via des révolutions de couleur, ou de printemps arabe… la foudre des Amériques.pas plus tard de ce mardi 23 juin2020, le déclenchement de la guerre commerciale entre les Amériques, et la Chine, cette dernière pourrait bientôt faire du chemin sur la monnaie d’échange( devises) du moment que les Américains projettent d’interdire à la Chine de commercer en dollar pareil à l Iran.

La Chine ce mal qui vient d’Asie

Face au risque ; que les Amériques écartent la Chine de tout segment de l’architecture mondiale des paiements en devises américaines. Le régulateur financier chinois veut, que la Chine se prépare à être coupé du système de paiement en dollars.

Il est vrai que la majorité des transactions quotidiennes en devises étrangères sont effectuées en Dollars US sur le marché de change, ainsi le dollar règne en roi .Les canaux de paiement se retrouvent dépendants de fait de la puissance financière US par conséquent, cela permet aux américains de détenir ce précieux levier de contrôle, qui constitue une aubaine stratégique de chantage pour le reste du monde.

Le SWIFT-CIPS-SPFS Les réseaux interbancaires

En effet le réseau interbancaire SWIFT(société for Worldwide interbank Finanacial télécommunication) (société pour les télécommunications financières interbancaires mondiales) se sont des sociétés détenues par les grandes banques mondiales( siège en Belgique), dont le contrôle dépend des Amériques, et les USA ont ce pouvoir de couper tout accès au système de paiements international à des états, qui refusent de se soumettre à l oncle Sam comme il est entrain de se faire pour l’Iran, la Syrie, le Liban… .

Dans le même ordre d’idées, la chine avait envisagé de défier les Amériques en procédant à construire son propre réseau de transactions bancaires « CIPS »( China international paiement système), il est de même ,pour la Russie son nouveau réseau de transactions bancaires nommé « SPFS »(système de messagerie financière) .La monnaie Chinoise le « yuan » est en train de concurrencer le dollar en qualité de monnaie mondiale. C’est une façon nouvelle de reconnaître le fait de croissance de la puissance croissante de la chine.

Les « Chinameriques » partent en guerre économique

La concurrence entre la chine et les USA, est apparue au grand jour dans le domaine économique, ou la chine est sortie du lot, et commence à déverser ses biens, et services à travers tous les pays de la planète ; ce qui n’a évidement pas plus aux Américains. Et c’est à partir, de manigances et machinations que l’oncle Sam envisage le découpage avec la chine, et en même temps de chiner ses alliés de l’ OTAN pour former une alliance anti- chinoise dans le but de garder toujours sa puissance et sa prédominance financière.

Le bouleversement du système monétaire international

Par contre le système monétaire international semble s’acheminer lentement vers un bouleversement, bien que le dollar reste pour un certain temps dominant, mais concurrencé par d’autres monnaies. En général les transitions sont longues, et lentes pour les grandes monnaies de réserves ; l’escalade monétaire se voit plus lente que la progression économique ; comme la livre sterling, qui avait été remplacée par le dollar, et lui à coûter plusieurs décennies, avec en sus de deux guerres mondiales.

La chine avance économiquement, et financièrement, le bloc des américains arrogants se sont persuadés enfin, que la chine ce dragon sage de l’Asie tire beaucoup de bénéfices du système Bettos woods ou les dollars coule à flots en chine.

Il est certain, que la Chine a pu émergé économiquement, et financièrement, le niveau de vie ne cesse d’augmenter avec une population très nombreuse, et un PIB qui donne froid aux arrogants, la chine s’est dotée d’une réserve de change, qui représente pour elle un trésor financier lui permettant de faire face au dollar, La Chine envisage dans un proche avenir, d’initier la nouvelle route de soie qui va révolutionner le monde économique.

Des bouleversements sont à venir

Le système américain, et chinois ne durerait que juste le temps de la course entre ces deux grands protagonistes « l’arrogant », et « le dragon sage », la chine a opéré en fait, la modification des flux en sa faveur comme les stocks les structures d’échanges avec chaque pays, les nouvelles mentalités de la chine ont germé, selon les couts de production à très bon marché , de la concurrence, et de la délocalisation…une nouvelle culture s’est installée dans le domaine économique, financière, et sociale.

Ces bouleversements se sont fait en douceur dans le long terme, et vont aménager toutes les sphères de production ; c’est une nouvelle architecture globale qui est en train de se faire, et se dessiner dans ce long terme.

Ce changement à petit feu va produire un nouveau besoin d’investissements que seul les chinois envisagent à travers la route de la soie, et vont probablement détruire les fausses valeurs à l’échelle de l’arrogance de l’oncle Sam..

Quand la Chine monte doucement, les Amériques descendent en vitesse

Les Amériques arrogants sont en train de glisser sur la pente raide économiquement aux moindres efforts, car le contact avec le réel, leur échappe. Par contre la chine est en train de remonter la pente du savoir faire, sans pour autant ignorer la densité de sa force, les chinois en hommes avertis, remettent sur table les valeurs issues de la morale confucéenne ; « nombreux à produire et peu à jouir » ; ils ont su intelligemment déplacer de l’occident (grande Bretagne) vers la chine le plus le plus grand atelier du monde conformément au dicton de Confucius cité ci dessus.

le nouveau système chinois s’est accroché, pour mieux et bien remonter la pente, ils avaient su garder la foi par la prédominance de l’ investissement public , la sanction étant son credo ; pour mieux avancer vers le bien, .les chinois se sacrifient pour mettre en œuvre la formule suivante : « beaucoup de devoirs, peu de droit » c’est une vision que l’ Algérie ignore et devrait l’ emprunter pour mieux avancer.

La révolution faite par Xi Jinping

L’effondrement du mur de Berlin, et la venue de Xi Jinping (Président) dont certains analystes croyant au grand virage menant au libéralisme, le nouveau patron chinois ; avait boosté le contexte général pour maintenir la croissance avec un taux très élevé, il avait fausser les stratèges, et analystes en faisant un retour en arrière avec le pouvoir du parti en premier lieu , avec un semblant renforcement du pouvoir personnel ,

.

Un choix judicieux qui a fortifié économiquement la Chine

En 2017 le choix opéré par la chine au niveau de son ouverture économique , s’est avérée que la chine avait prit aux américains plus que qu’il ne leur en donné en terme d’échange de biens et services, c’est ce que D. Trump est en train d’envisager justifiant ce virement par ce durcissement politique d’aujourd’hui .Les américains ont exploité les capacités productives de la chine, alors que la chine avait exploité la demande américaine, sa technologie, son savoir faire , sa gourmandise a outrance la chine use de son bénéfice et les Amériques consomment les déficits consécutifs.

Par ailleurs la chine n’est pas un pays proprement « libérale » mais un nouveau style de mode sachant « concubiner » le système socialisme avec le libéralisme, les chinois ont su garder pour eux le surplus produit par les échanges avec les américains, et c’est par une culture confucéenne ce surplus avait été orienté vers des choix géostratégiques. Ce choix chinois s’est buté devant la conception américaine car longtemps les avantages étaient partager réciproquement avec plus de bénéfice chinois et plus de déficits américains.

La chine ne cesse de monter elle est devenue par la force des choses, un concurrent des Amériques ; c’est dans ce contexte que les américains ont cessé toute coopération, et se dirigent vers la confrontation, bien que la force américaine se situe actuellement au niveau de la force du dollar, qui représente son emprise impériale, et la supériorité du système capitaliste financier, et même social relevant du « rêve américain » ; ceci étant les bénéfices que récoltent les USA. malgré les déficits récurrents, le dollar est resté la première monnaie de la planete.ces bénéfices US ont quand même permis la prééminence des Amériques même au prix d’une multitude de problèmes comme l’affaiblissement structurel par une dette, qui ne cesse de grimper, les Amériques se fragilisent, car elles sont mal allouées, et freinent les possibilités de toute croissance dans le moyen, et le long terme.

La dette risque de plier économiquement les USA

Il est clair, que la dette américaine produit de fausses valeurs, et petit à petit les qualités des institutions seront modifiés ; la dette permet de faire croire à l’endettement au « tout est gratuit » c’est une forme de désadaptation à la durée du temps.

le système capitaliste auquel la chine a adhéré selon la forme économique et une stratégie du « dragon sage », dont les Amériques avaient renforcé cette adhérence au prix de la désindustrialisation, de ma minimisation des couts, et prix relatives, et de sa financiarisation. La délocalisation due à la baisse des coûts de production en l’occurrence la main-d’œuvre avait permis aux américains de garder un niveau décent construit sur la base de crédits, et des prix acceptables

Le capitalisme américain infecté par la gangrène

La gangrène qui a envahi le cœur du système capitaliste pousse les américains vers les situations extrêmes. Démocrates ou Républicains … chrétiens, conservateurs ou progressistes Radicaux extrêmes,… les « pour » ou les « contres ». Les deux abscisses (horizontal et verticale) s’éloignent de plus en plus l’un de l autre. Alors, que D.Trump essaye de tenir solidement l’abscisse horizontale tout en clamant la loi mais aussi l’ordre comme mobile de sa campagne pour un second tour.

Par contre les teneurs de l’abscisse verticale cherchent encore sa voie, tandis que les démocrates ont préféré « J Biden » qui représente le statu quo. Les peuples américains ne font plus confiance au système, ou l’argent est maître, car il est en fait un système corrompu, et inerte. Les américains veulent un homme capable de faire une révolution.

Les deux protagonistes américains tombent enfin d’accord !

C’est parce que, s’il y a une politique sur laquelle tant la droite (Républicains) que la gauche (démocrates) s’accordent, c’est bien la planche à billets. Il est clair que : D. Trump veut imprimer beaucoup argent pour le compte des entreprises, des routes, des ponts, des murs ( avec le Mexique), l’armée….., Wall Street et les factions de l’état profond( Deep State) qui le soutiennent parait ils.

Les démocrates, par contre, sont pour le revenu universel à la finlandaise, des soins médicaux gratuits pour tous ( Obamacare), l’éducation gratuite, plus de « programmes sociaux »… et plus d’argent pour l’état profond( Deep State ), sans oublier Wall Street ..

Le corona a fait sécher l’épargne américaine. cette situation pourrait provoquer une récession plus grande. Et pour financer tout programme, la seule source serait relever les impôts et par conséquent affaiblir l économie.

La seule et unique possibilité pour financer les programmes républicains ou bien démocrates serait en fait de l argent créer sans valeur de la planche à billet

Un nouvel océan de fausse monnaie

D. Trump a déjà imprimé beaucoup de fausse monnaie, , que tout autre gouvernement dans l’histoire du monde. Il a tant dépensé et emprunté que mêmes ses collègues républicains s’en inquiètent.

Le déficit américain s’approche des 20% du PIB… et pourtant, les autorités promettent encore plus de fausse monnaie. Enfin le bateau américain risque de couler dans cet océan de la fausse monnaie.

Le Dragon Sage de l’Asie fait face aux Yankees

En un sens, les Chinois ont certes pu devenir concurrents géostratégiques… mais ils ont aussi permis aux Etats-Unis de continuer de rester le leader du monde au plan technologique et militaire.

Le choc entre la puissance ancienne (USA)et la puissance montante(Chine) va être terrible, à la Thucydide.

la vieille Europe ne sera épargnée du tout : l’Europe n’est pas une puissance, elle n’est qu’un enjeu !servant comme instrument pour mieux huiler l’engrenage et garder le statut de la vassalité

Les tensions, sont encore de plus en plus intenses entre les Amériques, et la Chine sur fond de guerre économique à connotation commerciale. Elles se sont encore intensifiées avec la pandémie du coronavirus dont D.Trump à imputer la responsabilité non fondée à la chine

D Trump estime que la Chine a caché la gravité, et surtout l’ampleur de l’épidémie, ce qui a selon eux permis au virus de se propager plus vite, et facilement, de tuer beaucoup de monde à travers le monde.

Les responsables sanitaires américains ont reconnu ne pas contrôler «totalement» l’épidémie contrairement à l’Europe et redouter une un plus grand nombre de cas dans jours à venir indique l’AFP.

BENALLAL MOHAMED

*https://www.voltairenet.org/article205912.html

*En Chine, le régulateur financier veut que le pays se prépare à être coupé du système de paiement en dollars.

*sputnik



Source link

Download Premium WordPress Themes Free
Download WordPress Themes
Download Premium WordPress Themes Free
Download Best WordPress Themes Free Download
free download udemy course

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll Up