1. Campagne de dons – Juin 2020

    Chers amis lecteurs, Au début de cette année, nous écrivions que 2020 serait une année de bouleversements à l’échelle mondiale. Elle a pleinement tenu ses promesses, et ce n’est apparemment que le début de quelque chose de plus grandiose encore, et dont la principale caractéristique est une tentative de prise de contrôle total de l’information. C’est même l’essence de toutes les guerres livrées contre les peuples depuis quelques décennies. Plus que jamais, il est nécessaire que des sites comme le nôtre se multiplient pour contrer toutes les tentatives de monopoliser l’information à des fins de manipulation. Grâce à votre fidélité, vos encouragements et votre aide, nous avons réussi à surmonter toutes les pressions et contourner les divers obstacles destinés à nous faire disparaitre ou à nous intimider. Nous comptons à nouveau sur vous pour nous aider dans notre combat, et nous permettre de continuer à vous fournir un travail de qualité et une vision juste et équilibrée du monde. Merci pour votre soutien. Avic

    5 586,00 € donated

par Strategika51.

L’effondrement de l’économie libanaise et la banqueroute généralisée des institutions financières de ce pays du Levant préparent le terrain à un nouveau concept en vogue en géopolitique : les pays à vendre.

La corruption endémique au Liban mais également les fraudes et les manipulations multiples affectant ses systèmes bancaire, monétaire et financier sont actuellement exploitées pour régler les comptes avec le Hezbollah libanais, un des principaux soutiens politiques et militaires de Damas et Téhéran dans la région.

Les banques libanaises procédant à la saisie des avoirs et des comptes syriens pour se conformer à la loi Caesar ne se relèveront pas de la profonde crise monétaire et économique.

Une crise que Washington et ses alliés voulaient exploiter pour établir une sorte de protectorat sur le Liban. C’était sans compter sur la formidable capacité d’OPA de Beijing. L’occasion est historique. Un pays entier à vendre situé en Méditerranée orientale à l’extrémité de l’ancienne route de la soie Et c’est la Chine qui se porte acquéreur.

Au suivant.

source : https://strategika51.org



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *