Aller à…
RSS Feed

24 septembre 2020

le président de Serbie arborerait fièrement le drapeau serbe sur la place Rouge



L’ambassadeur serbe en fonction en Russie, Miroslav Lazanski, a déclaré que «c’est un grand honneur pour l’ambassade de la République de Serbie située en Fédération de Russie et pour les Serbes que le président de la Serbie, Alexander Vučić, ait reçu une invitation pour participer au défilé militaire de la Victoire le 24 juin qui est dédié au 75e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale».

L’ambassadeur a rajouté que «nous sommes également très heureux que 75 soldats et officiers de la brigade de gardes des forces serbes participent au défilé». Cette présence serbe à Moscou est une nouvelle confirmation des relations fraternelles entre les deux peuples des deux États. Un diplomate serbe de haut rang a rajouté: «Nous, en Serbie, savons très bien qui a brisé l’avancée de la Wehrmacht pendant la Seconde Guerre mondiale»; «Les citoyens serbes n’oublieront jamais la grande aide et les pertes de l’Armée rouge pour la libération de Belgrade et du nord de la Serbie». Par ailleurs, le dirigeant serbe Aleksandаr Vučić avait précédemment qualifié «l’invitation du défilé du Jour de la Victoire» comme étant un honneur spécial en soulignant qu’il «arborerait fièrement le drapeau de la Serbie sur la place Rouge».

La Garde serbe qui sera présente avec des soldats et des officiers à Moscou, est une unité de brigade des forces armées serbes qui est directement subordonnée au chef d’état-major des forces armées serbes. Elle est responsable de la protection des installations d’importance vitale pour le système de défense et de la remise des honneurs militaires aux plus hauts responsables étrangers, étatiques et militaires. «Ils n’ont pas oublié les héros qui ont gagné la paix et la liberté au prix de pertes incroyables. Ils comprennent combien il est important d’empêcher la profanation de nos valeurs communes», a déclaré l’ambassadeur russe basé en Serbie, Alexandre Botsan-Khartchenko, dans un entretien au journal Politika en rajoutant que «nous apprécions hautement les traditions de l’antifascisme en Serbie. «Résistez résolument aux révisions de l’Histoire, faites attention aux monuments aux morts qui ont été inaugurés pour la libération de la Yougoslavie pendant la Seconde Guerre mondiale».

Le diplomate fait référence aux actions de réécriture de l’Histoire qui existent en Europe et dans les nouveaux pays de l’UE comme la Pologne, la Tchéquie, dans les pays baltes et en l’Ukraine. Les monuments soviétiques sont retirés et détruits de manière provocante pour alimenter une haine antirusse afin de transformer le contenu des livres d’Histoire et pour rééduquer les populations de ces pays dans un mouvement antirusse tout en jouant sur la valorisation du nazisme, comme cela a pu être vérifié en Ukraine avec la ressortie des uniformes de la Wehrmacht ou de la SS et des portraits de Stepan Bandera. Et cette réécriture de l’Histoire a des conséquences sur l’explosion de nouveaux conflits comme ce qui, justement, peut se voir toujours en Ukraine contre les populations russes du Donbass. L’ambassadeur russe à Belgrade a noté que «la Serbie est peut-être le seul pays européen où l’on voit le symbolisme de la victoire dans les rues des villes», confirmant une réécriture générale des faits historiques dans l’ensemble des pays de l’UE.

C’est, peut-être, dans ce contexte de réécriture de l’Histoire pour des objectifs politiques servant les intérêts de l’Otan que la France ne montre pas, contrairement à la Serbie, son enthousiasme à venir au défilé du Jour de la Victoire. Le Point écrit: «Le président de la République pourrait assister au défilé commémorant la victoire contre l’Allemagne nazie, organisé le 24 juin à Moscou», mais il n’y a pas de confirmation.

Pourtant, la France a reçu très tôt l’invitation de Moscou pour venir célébrer ce jour historiquement important et reçu de nouveau en raison de la crise sanitaire une autre invitation pour la date du 24 juin. Mais l’Élysée, traînant les pieds comme une fiancée hésitante, a déclaré ne pas avoir été au courant d’une invitation d’Emmanuel Macron à Moscou en date du 28 mai dernier.

Le Président Poutine a fixé au 24 juin la nouvelle date du Défilé de la victoire 2020 qui avait été annulé le 9 mai en raison de la pandémie de Covid-19. Le 24 juin, c’est le jour où le défilé légendaire des vainqueurs a eu lieu en 1945.

La Russie a invité à Moscou des représentants des forces armées de 19 pays pour participer au défilé sur la Place Rouge qui est dédié au 75e anniversaire de la victoire de l’URSS sur l’Allemagne nazie.

Olivier Renault



Source link

Mots clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut