La chancellerie française qui a été pionnière de la diplomatie, paraît se noyer chaque fois plus lorsque l’ambassadeur français au Venezuela, Romain Nadal (photo) de manière désespérée cherche un protagoniste anti-Maduro.

A Paris on a crû toutes ses intrigues et « conseils » contre le président Nicolas Maduro et on lui a permis de se réunir avec l’opposition vénézuélienne la plus extrémiste.

Sur Nadal il y a une plainte pour malversation de fonds du Lycée Français a Caracas. Pour beaucoup, cet argent autour de 7,5 millions d’euros, a été utilisé pour financer cette opposition (vénézuélienne). Se pose alors la question : Quand il a repris l’œuvre Les Misérables en comédie musicale, l’a-t-il fait pour que sa petite amie ait un rôle dans la pièce ? Combien d’argent le fisc français aurait alors dépensé pour faire plaisir à la petite amie de l’ambassadeur ?

Actuellement, il se montre dans les réseaux sociaux dans une vidéo où il apparaît aux côtés d’elle, « jouant » dans la Belle et la Bête de Disney. Rien de plus pathétique et ridicule pour un ambassadeur d’une nation comme la France. Que dira le Quai d’Orsay siège de la diplomatie française ?

Il paraît que le confinement ne fait pas du bien a beaucoup de monde. Nadal est désespéré parce qu’il ne peut se réunir avec cette opposition vénézuélienne, celle-là même qui demande une invasion militaire des Etats Unis dans sa patrie.

Au Venezuela on dirait « Chavez la rendu fou ».

Jean-Marc LEMAITRE






Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *