L’Union internationale des savants musulmans a indiqué que les musulmans étaient victimes de crime contre l’humanité en Inde.

Dans un communiqué, l’Union a fait savoir que les musulmans sont cibles de violations odieuses qui peuvent être considérées comme crimes contre l’humanité, depuis l’adoption en décembre 2019 de la Loi sur la citoyenneté.

Précisant suivre de près les développements en Inde, l’Union a appelé le gouvernement et le peuple indiens à « accepter l’autre » et au « vivre-ensemble ».

Elle a également demandé un soutien financier, moral et politique à la minorité musulmane d’Inde.

D’après la loi sur la citoyenneté adoptée en décembre, les ressortissants du Pakistan, de l’Afghanistan et du Bangladesh présents sur le territoire indien depuis 5 ans pourront être naturalisés. Cependant, seuls les adeptes de 6 religions bénéficient de cette clause ; hindous, bouddhistes, chrétiens, sikhs, jaïns et zoroastriens. De ce fait, les musulmans ne peuvent pas en bénéficier.

Violences en Inde: L’UISM appele le peuple indien à vivre ensemble



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *