Aller à…
RSS Feed

1 décembre 2020

Lowco, l’app belge pour localiser les commerces locaux en transition écologique



Belgique – Les entreprises et les artisans engagés dans un effort pour rendre leur activité plus durable sont de plus en plus nombreux ! Mais restent très peu visibles face aux géants du commerce, en ligne notamment. Pourtant, beaucoup d’entre eux constatent qu’il n’est pas évident de se faire connaître et de se différencier de l’offre conventionnelle. Les consommateurs, quant à eux, peuvent être perdus face aux nombreux labels. C’est pour mettre en avant de façon simple et intuitive les commerces engagés, tout en facilitant leur recherche, que l’application mobile Lowco a vu le jour.

Rendre accessibles les alternatives de consommation durable

Depuis la prise de conscience de l’urgence écologique, toujours très relative, de plus en plus de citoyens s’engagent dans une activité économique responsable et écologique. Beaucoup choisissent de le faire dans une structure à taille humaine, en devenant artisans ou dans une petite entreprise. Malheureusement, si leur taille est un avantage pour offrir un service local de qualité, c’est aussi un frein pour se faire connaître des citoyens. Et c’est de ce constat qu’est né Lowco : « Vivons à l’aire locale ».

L’application mobile est conçue pour simplifier la recherche d’un commerce de proximité et informer les personnes sur ses efforts pour avoir une démarche durable. Elle se présente comme un moteur de recherche à géolocalisation. En un coup d’œil, les utilisateurs peuvent voir les badges qu’ont déjà reçu les artisans et des petites entreprises près de chez eux. Chaque projet correspond à des critères spécifiques qui attestent de leurs engagements. Pour le moment, l’application belge couvre la Wallonie et Bruxelles, et travaille avec plus d’une centaine de partenaires membres du réseau.

Crédit Image : Lowco

Valoriser les efforts des petits commerces

C’est Kristoffer Berger, alias Kristo, qui a eu cette idée en discutant avec des amis artisans et maraîchers. Tous avaient fait le même constat : si le nombre de commerçants s’efforçant d’adapter leurs méthodes aux nouvelles exigences écoresponsables augmentait, beaucoup avaient des difficultés à se démarquer. De plus, les labels, qui sont censés guider les citoyens vers un mode de consommation plus raisonnable, pouvaient se perdre dans la prolifération des appellations mêlée à du Greenwashing. Il y a trois ans, Maxime Caudron, alias Max, est séduit par l’idée et rejoint l’aventure. Kristo et Max créent alors l’Association sans but lucratif Lowco.

Crédit Image : Lowco

Ensuite, les deux compères soumettent les prémices de leur application mobile à des acteurs publics et associatifs actifs dans l’économie durable comme Saw-B et Groupe One, et surtout aux systèmes participatifs de garantie, et notamment celui de Nature et Progrès. Ce sont des systèmes d’assurance de la qualité insérés à un niveau local. Grâce à eux, ils ont défini les critères d’évaluation de la durabilité des entreprises. Une fois mis au point, Lowco a été présenté au grand public dans un financement participatif qui a construit le début de sa communauté. Une bourse de la région Bruxelloise en 2018 leur a finalement permis de développer une application mobile viable, ainsi qu’un réseau d’entreprises durables.

Des badges pour simplifier la jungle des labels

En concentrant les labels simplifiés sur un même support, Lowco permet d’accroître la visibilité des producteurs et des artisans. Plus accessibles, ils peuvent alors cultiver le contact avec les gens et toucher plus de consommateurs. Sur Lowco, il existe 12 badges : circuit court, produit sur place, transformé sur place, ancrage local, économie circulaire, zéro déchet, vrac, commerce équitable, petit fournisseur, agroécologie, seconde main, et label durable.

Crédit Image : Lowco

Pour rejoindre le réseau, les artisans et les petites entreprises doivent répondre aux critères d’au moins un badge, après la visite d’un ambassadeur ou par auto-évaluation. Ils doivent aussi avoir un maximum de 20 équivalents temps plein, avoir un point de vente physique, et ne pas appartenir à un groupe qui n’ait pas de finalité sociale.

Un outil de facilitation au service des acteurs du changement

Selon Max, l’application mobile est très attendue par les petits commerces, qui ont hâte d’avoir un outil pour se différencier du commerce conventionnel. Au-delà de les rendre visible, Lowco est aussi une communauté qui peut se serrer les coudes pour continuer dans la voie de l’économie durable.

Crédit Image : Lowco

Après avoir été ajustée, peaufinée, et simplifiée, l’application est désormais disponible cette semaine sur les appareils Android. L’équipe travaille à de nouvelles fonctionnalités pour la proposer aussi pour iOS. Vous pouvez aussi visiter leur site qui détaille les critères de leurs badges. Il abrite le formulaire pour s’inscrire en tant qu’entreprise pour une économie dynamique, citoyenne, locale et solidaire.

C.G.

Donation





Source link

Mots clés: , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut