Aller à…
RSS Feed

19 septembre 2020

L’arnaque du virus corona (comprendre).



Avec le recul, même les plus naïfs d’entre nous commencent à réaliser qu’il y a un problème et que ce problème n’est pas le corona virus « en soi » mais plutôt sa dramatisation injustifiée, imposée par le système. Rappelons qu’à ce jour ce virus a tué trois mille personnes en tout et pour tout sur terre (contrairement aux virus de la grippe ordinaire qui eux font des centaines de milliers de victimes par an). Dans les faits et dans le pire des cas, le virus corona est à peine plus mortel que les virus habituels de la grippe. https://www.who.int/fr/news-room/detail/14-12-2017-jusqu-%C3%A0-650-000-d%C3%A9c%C3%A8s-par-an-sont-dus-aux-affections-respiratoires-li%C3%A9es-%C3%A0-la-grippe-saisonni%C3%A8re?fbclid=IwAR00UGRk8D0L7icWVcsKCxoCR_hOCxkhKiocqCzx42sAShrTP-rfh9Rm5jQ

Dès lors, une question simple se pose : pourquoi la dictature culturelle a-t-elle organisé cette fakenews planétaire? Je voudrais ici donner quatre éléments de réponses :

1) L’occident étant en paix depuis 80 ans, le système ne disposent plus comme jadis de ce qui était pour lui «l’avantage» des guerres qui en générant un processus de réflexes nationalistes permettaient d’aveugler les populations tous les trente ou quarante ans (ce qui permettait en quelques sortes de remettre le compteur des mémoires à zéro et de recommencer le processus d’abrutissement et de désinformation en toute tranquillité). Il a donc actuellement un besoin vital de créer de « l’évènementiel dramatique » afin de canaliser dans des diversions sans dangers pour lui, l’attention des peuples, les empêchant ainsi de se concentrer sur l’essentiel et de se battre contre le nouveau normatif de déni du réel qu’on leur impose (légalisation du meurtre légal des enfants à naître, lois contre nature, théorie du genre à l’école, dévalorisation du sacré, mélange forcé des religions dont le but est de les détruire toutes etc.).

2) Bien sûr, booster les industries chimico-pharmaceutiques en faisant paniquer les personnes et donc en les obligeant au fond à se faire vacciner (les milliards gagnés par ces industries servant aussi à financer les lobbys du politiquement correct, fruits de la dictature maçonnique mondiale).

3) Tester régulièrement le niveau de crédulité des populations, afin de ne pas aller trop vite dans la manipulation, ce qui pourrait déclencher un réveil des consciences. L’épisode du virus corona n’est pas une nouveauté, mais s’inscrit dans une chaine d’évènements similaires et désormais chroniques que nous connaissons depuis trente ans (vache folle, virus du poulet, grippe porcine, bovine etc…)

4) Tester à grande échelle les capacités du tissu organisationnel mondial contre les peuples (un peu comme dans un exercice militaire international) afin d’être bien rodé pour de grandes opérations de police internationales et de répressions futures (par exemple, apprendre à cantonner des populations entières qui seraient rebelles dans de grandes villes et voir comment elles réagissent. Ce qui est exactement en train d’être testé sous le prétexte de cantonner la soi-disant pandémie).

En toute dernière analyse cette pitoyable et macabre comédie du virus corona (ou plutôt du virus « couillona » le virus « pour les couillons »), pourrait se résumer à l’organisation d’un stage de travaux pratiques pour apparatchiks du politiquement correct mondial, dont le but est de leur enseigner à manipuler encore mieux les peuples de la terre.
Jean Pierre Aussant (auteur de l’essai „le complot inconscient“)



Source link

Mots clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut