Go to ...
RSS Feed

25 May 2020

De l’oxygène moléculaire aurait été détecté pour la première fois hors de la Voie lactée




Sci-tech

URL courte

De l’oxygène moléculaire, un élément essentiel de l’air que les humains respirent, a été pour la première fois détecté par des scientifiques chinois hors de la Voie lactée, dans une autre galaxie se trouvant à environ 581 millions d’années-lumière de la Terre, d’après l’Astrophysical Journal.

Des scientifiques de l’observatoire astronomique de Shanghaï ont détecté pour la première fois de l’oxygène moléculaire dans une galaxie autre que la Voie lactée, selon une étude publiée dans l’Astrophysical Journal.

L’oxygène moléculaire est certes un élément essentiel de l’air que les humains respirent. Toutefois, la source d’oxygène en question est trop éloignée de nous: elle a été trouvée dans la galaxie Markarian 231, à environ 581 millions d’années-lumière de la Terre.

Les astronomes ont identifié l’oxygène à l’aide de l’astronomie millimétrique, qui détecte les longueurs d’onde émises par les molécules.

L’oxygène est le troisième élément chimique le plus abondant de l’univers, après l’hydrogène et l’hélium. Mais au cours des 20 dernières années, l’oxygène moléculaire n’a été détecté que dans deux endroits de la Voie lactée: le nuage coloré de Rho Ophiuchi et la nébuleuse d’Orion.

Les scientifiques ont étudié le rayonnement de la galaxie Marcarian 231 à l’aide de deux radiotélescopes en France et en Allemagne, et ont identifié la trace de molécules de dioxygène dans le spectre. Ils affirment que la concentration en oxygène y est 100 fois plus importante que dans la nébuleuse d’Orion.

La plupart de l’oxygène de l’espace est gelé sous forme de glace atomique et aquatique. Mais dans la galaxie Marcarian 231, il y a une formation stellaire intense. Sous le rayonnement des jeunes étoiles très chaudes qui brise la glace d’eau par sublimation (passage direct de l’état solide à l’état gazeux) et divise les molécules, l’oxygène se libère et forme d’autres molécules.

En guise de conclusion, les scientifiques chinois soulignent que davantage d’observations doivent être effectuées pour confirmer la détection d’oxygène.





Source link

Free Download WordPress Themes
Premium WordPress Themes Download
Download WordPress Themes Free
Download Nulled WordPress Themes
download udemy paid course for free

Tags: ,

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll Up