Aller à…
RSS Feed

23 septembre 2020

Les collégiens n’ont pas le shoah…



Aucun pédopsychiatre ne dénonce les ravages émotionnels et psychologiques de ces enfants très jeunes à qui on transmet durant des années le poids supposé de la culpabilité que devraient porter leurs ainés, particulièrement ceux nées après 1945 ; et ensuite ils sont traînés comme pour un parcours obligatoire dans ces camps de la mort ou l’on en rajoute dans la souffrance et la culpabilisation. Il est certain que les séquelles sont réelles sur des enfants sensibles ne connaissant pas bien l’histoire de France, ni les tenants et aboutissants de la 2nde guerre mondiale. Beaucoup sont sensibles par nature, et en sortent traumatisés. Pour des parents si « sensibles » au bonheur de leurs progénitures être aussi passif est étonnant non ? Et en plus, pour un système qui se veut si protecteur de sa jeunesse, moi j’appelle cela de la maltraitance, jamais dénoncée, ni jamais condamnée ! Et ce bourrage de crâne hors contrôle sinon par des officines qui ont comme fond de commerce (s’en est un) « ne jamais oublier, ne jamais pardonner », et n’ayant rien à voir avec l’éducation nationale ; « Ce devoir de mémoire » se perpétue en toute quiétude avec l’aval de tous les ministres qui ont défilé ces 30 dernières années, sans que personne (surtout les parents) ne puissent émettre une critique qui serait de l’antisémitisme ou une résurgence des années de plomb.

Une Vidéo sur Youtube (à regarder en bas de l’article) : Porteurs de Mémoire : Sur les traces de la Shoah – Collège Anna de Noailles

« Shoah, ghettos, déportation… Voici quelques-uns des thèmes qui ont été abordés durant deux ans par les élèves du collège Anna de Noailles, dans le cadre d’un projet scolaire intitulé Porteurs de mémoire : sur les traces de la Shoah. Pour ces jeunes de 13 et 14 ans, celui-ci s’est achevé par un voyage d’une semaine en Pologne en avril et la visite, notamment, du camp de concentration d’Auschwitz. » C’est presque le parcours fléché obligatoire d’un collégien de cette décennie… 2 années à plancher sur le sujet…

Ces pauvres collégiens sur cette vidéo, qui durant 2 ans obligés d’ingurgiter toute cette propagande de culpabilité éternelle. Cela aura pour résultats et pas des moindres une certaine détestation de leur pays et de son histoire. Quand depuis la naissance on entend que ses ancêtres de par leur complicité avec les nazis ont fait déporter les enfants du Vel D’hiv, ou ceux de Lisieux…Cela n’aide pas vraiment à la construction d’une identité : « nous » sommes les fruits de collabos, de dénonciateurs, de marché noir… » Déjà le Sarko et son texte à apprendre et réciter de la lettre de Guy Moquet…Tout « cette transmission mémorielle » joue dans la cour de la surenchère, de l’émotionnel, de la récupération et ne fait que dire une chose : cela est la seul vérité, c’est la seule, c’est celle là !!! La Souffrance insurpassable, ultime.

Cette classe de collège donne l’impression d’élèves lobotomisés, récitant un texte dont ils ne comprennent pas vraiment la finalité ; et ces deux filles qui se lèvent de leur chaise et se pose face caméra en disant « notre départ prochain pour Cracovie », comme si elles allaient à la rencontre de ce qui va faire leur vie : la vérité absolue. Et cette petite à lunettes qui nous dit « nous avons eu la joie de visiter le mémorial de la shoah et le Pletzetl, l’ancien quartier juif de Paris. »…Sauf que : il n’a jamais existé de quartier juif, c’est-à-dire réservé aux juifs et où ils vivent entre eux. Il y a eu au Moyen-âge une rue des Juifs près des Halles, minuscule, comme il y a eu une rue des Lombards, ce qui voulait dire rue des usuriers. En cherchant ce Pletzel, il s’agirait d’après Wikipedia de la Place Saint-Paul, rue de Rivoli, métro Saint-Paul, qui serait l’ancienne petite-place qui se dit en yiddish « Pletzel ». Mais on n’est pas à ça près lorsqu’il s’agit de réécrire l’Histoire…Pourtant ce projet est supervisé par justement un prof d’histoire… Il y a aussi le survivant Maurice Zylberstein qui « insuffle » l’optimisme pour les générations futures… « Lorsque les événements graves…Arriverons… Il faudra agir dans le bon sens ». Sous entendu : Pas comme vos collabos de grand-père/grand-mère…Et le final de fausse joie avec ce « embarquez avec nous » youpi et cris de joie…C’est une visite de camp de la mort ou une balade à Disney ?

Je me souviens que gamins nous allions visiter les champs de bataille de Verdun, de la Marne ; les générations ont suivi et c’est maintenant les plages du débarquement, les camps de la mort…On devrait dynamiter tous ces symboles de la folie humaine et emmener plutôt nos gosses visiter Florence et ses maitres de la Renaissance…Mais bon, ressasser les atrocités garde le quidam sous pression… Il serait pourtant intelligent de regarder à qui cela profite, qui tire les grosses ficelles…Mais là, c’est illégal ! Alors bouclez là et shoatisez !

Georges Zeter/février 2020

Vidéo : Porteurs de Mémoire : Sur les traces de la Shoah – Collège Anna de Noailles
https://www.youtube.com/watch?time_continue=145&v=HLyCtxksA3E&feature=emb_logo



Source link

Mots clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut