Aller à…
RSS Feed

1 décembre 2020

Assange est sorti de l’isolement dans une prison britannique — AAP



L’Australien est détenu presque au secret avec de sévères restrictions sur son accès aux visiteurs dans la prison de Belmarsh près de Londres depuis avril, alors qu’il attend son procès d’extradition étasunien qui doit commencer le 24 février.

L’ambassadeur de Wikileaks, Joseph Farrell, affirme que l’Australien de 48 ans a été transféré vendredi de l’aile médicale à une autre aile avec 40 autres détenus.

Il affirme que cette avancée a eu lieu après que son équipe juridique et trois pétitions distinctes de détenus au gouverneur de la prison ont déclaré que son traitement était injuste et inéquitable.

Après des réunions entre les autorités de la prison, l’équipe juridique d’Assange et les détenus, il a été transféré.

“Ce transfert est une énorme victoire pour l’équipe juridique d’Assange et pour les militants qui insistent depuis des semaines pour que les autorités de la prison mettent fin au traitement punitif d’Assange”, a déclaré M. Farrell dans une déclaration à l’AAP.

Assange doit être jugé le mois prochain pour déterminer s’il doit être extradé vers les États-Unis, où il est accusé de 17 chefs d’accusation d’espionnage et d’un chef d’accusation de complot pour intrusion informatique.

Les accusations portent sur des allégations selon lesquelles Assange aurait tenté d’aider l’ancienne analyste du renseignement de l’armée des EU Chelsea Manning à protéger son identité numérique alors qu’elle accédait à des fichiers classifiés du Pentagone sur les guerres d’Irak et d’Afghanistan.

WikiLeaks a contribué à la publication de milliers de ces fichiers, dont certains ont révélé des crimes de guerre étasuniens dans les deux pays. Son cas est largement considéré comme un test décisif pour la protection des sources des journalistes.

M. Farrell a déclaré que le transfert d’Assange hors de l’isolement après neuf mois est une petite victoire étant donné qu’il n’a toujours pas accès à ses avocats.

Lors d’une récente audience de gestion de l’affaire, l’avocat Gareth Pierce a déclaré que l’équipe de défense n’avait eu droit qu’à trois heures avec Assange pour discuter de l’affaire.

“Il se voit toujours refuser un accès adéquat à ses avocats, comme l’a reconnu le juge lors d’une audience de gestion de l’affaire au tribunal de Westminster”, a déclaré M. Farrell.

“Et les militants continuent d’insister sur le fait qu’Assange ne devrait pas être en prison du tout, et encore moins dans la prison de haute sécurité de Belmarsh.”

Traduction : Romane





Source link

Mots clés: , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut