Aller à…
RSS Feed

26 septembre 2020

«Invariablement attachée à l’ouverture et à la coopération, la Chine ne se fermera pas aux investisseurs étrangers»




https://monde.taibaweb.com/wp-content/uploads/2020/01/«Invariablement-attachée-à-l’ouverture-et-à-la-coopération-la-Chine-ne-se-fermera-pas-aux-investisseurs-étrangers».jpg

Sputnik France

https://cdnfr2.img.sputniknews.com/i/logo.png

https://fr.sputniknews.com/economie/202001221042948104-invariablement-attachee-a-louverture-et-a-la-cooperation-la-chine-ne-se-fermera-pas-aux/

Fermement opposée à des pratiques protectionnistes unilatérales, la Chine ouvrira de plus en plus son marché aux investisseurs étrangers, a déclaré le vice-Premier ministre chinois, Han Zheng, intervenant devant l’élite économique et politique mondiale réunie à Davos. Un analyste chinois a commenté ce discours pour Sputnik.

Des pratiques protectionnistes unilatérales ne conduiront nulle part et ne feront qu’affaiblir les fondations de la croissance mondiale et du commerce international, finissant par nuire aux intérêts de tous, a prévenu le vice-Premier ministre chinois, Han Zheng, lors du Forum économique mondial (WEF), qui fête ses cinquante ans cette année.

Selon ce dernier, les affaires internationales ne doivent pas être soumises à un seul pays. Bien que les États-Unis n’aient pas été directement cités, tout était clair pour tout le monde.

«Ce discours du vice-Premier ministre Han Zheng ne fait que confirmer que malgré la signature d’un accord, la Chine et les États-Unis ont toujours des approches parfaitement différentes dans leur politique concernant les processus en cours et le développement dans le monde», a relevé à Sputnik Xu Feibiao, de l’Institut chinois des relations internationales contemporaines.

Une courte trêve dans la guerre commerciale

Et de rappeler que l’accord de Phase 1 conclu la semaine dernière entre la Chine et les États-Unis ne marquait qu’une courte trêve dans la guerre commerciale entre ces deux superpuissances économiques.

«Il n’y a pas longtemps, Pékin et Washington ont signé l’accord de Phase 1. Les États-Unis ont clairement laissé entendre qu’ils avaient l’intention de conserver leurs tarifs. […] Ainsi, leur position n’a nullement changé. Les Américains sont toujours attachés au protectionnisme et à l’unilatéralisme dans le commerce. Quoi qu’il en soit, la position de la Chine reste aussi inchangée. Invariablement attachée à l’ouverture et à la coopération, la Chine ne se fermera pas aux investisseurs étrangers. Nous poursuivrons notre ligne d’ouverture au monde extérieur. Je pense que c’est justement l’idée contenue dans le discours de notre vice-Premier ministre», a poursuivi l’expert.

Bannir le protectionnisme du commerce

Selon ce dernier, la Chine ne changera pas de position à cause de frictions commerciales avec les États-Unis.

«Nous intervenons toujours contre le protectionnisme dans le commerce. Mais si les contradictions commerciales se poursuivent, cela exercera un impact négatif non seulement sur la Chine et les États-Unis, mais aussi sur l’économie du monde entier. Le ralentissement de l’économie mondiale de l’année dernière est essentiellement lié à la guerre commerciale. […] Bien que confrontés à la politique injuste d’unilatéralisme, nous sommes toujours prêts à honorer nos engagements, y compris en ouvrant notre énorme marché afin d’y accueillir les entreprises de tous pays pour rivaliser sur un pied d’égalité», a résumé Xu Feibiao.





Source link

Mots clés:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut