Aller à…
RSS Feed

30 septembre 2020

“ce n’est qu’exceptionnellement que j’utilise les réseaux de notre secte, où l’on se refile les gosses”



“… pour l’un de ses anciens amis, “l’inacceptable” est ailleurs, pas dans ses relations avec des adolescentes, “pas tout à fait de la pédophilie”, minimise-t-il. Selon lui, “il tombera pour ses histoires de tourisme sexuel”. Matzneff en est un habitué. Sur son site, on lit ainsi qu'”écartelé par ses amours” avec huit jeunes filles, “Gabriel s’enfuit à nouveau aux Philippines”. 

L’ancien proche qui a accepté de nous parler assure avoir mis fin à son amitié avec l’écrivain au début des années 1990, après qu’il lui eut évoqué le sujet. “Vous devriez aller aux Philippines, lui glisse alors Matzneff. Les petits enfants, c’est merveilleux. On rentre dedans comme dans du beurre.”

“A cette époque, on ne savait pas, se défend l’ancien ami. La première chose qu’il vous disait n’était pas ‘J’encule des enfants à Manille’.” Peut-être ne le disait-il pas. En tout cas, il l’écrivait déjà. Subrepticement, dans Les Moins de Seize Ans, puis de façon explicite dans ses ­Carnets noirs. “Ce délicieux petit trou du cul, quelle divine étroitesse, quelle chaleur, quelle fermeté!”, décrit-il en parlant d’un gamin de 14 ans dans Un galop d’enfer (1985), où il relate son premier séjour aux ­Philippines en 1978. Matzneff compare ces ­enfants à des “piments rares qu’il met dans son lit”, parle de ces soirées où il cherche des “culs frais”, raconte une “journée délicieuse” consacrée à des garçons de “onze ans”, “douze ans” et “quelques autres, dont un de huit ans”.

A propos de ces “câlins mercenaires”, selon sa formule, ­Matzneff assure ne pas y recourir tant que ça. “Mes amis pédophiles, soutient-t-il dans un livre, peuvent témoigner que ce n’est qu’exceptionnellement que j’utilise les réseaux de notre secte, où l’on se refile les gosses, et où l’unique séduction est celle du portefeuille.””

PS. la mention d’un réseau pédophile, pire une secte, par Matzneff n’a été repris par aucun autre média à ce jour…


En 93, la RTBF avait mis l’écrivain face à ses contradictions lorsqu’il affichait son dédain concernant le tourisme sexuel en Thaïlande:











Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut