Aller à…
RSS Feed

24 septembre 2020

Huîtres contaminées: interdiction de pêcher et commercialiser ces coquillages dans deux régions




France

URL courte

Après la découverte dans des huîtres du norovirus, cause la plus courante de gastro-entérite, la pêche, la commercialisation et la consommation de ces mollusques ont été interdites en Ille-et-Vilaine comme dans la baie du Mont-Saint-Michel. Les ostréiculteurs dénoncent une pollution issue de rejets côtiers.

Plusieurs bassins d’élevage de coquillages sont à l’arrêt dans le Morbihan et la baie du Mont-Saint-Michel après qu’y a été détectée la présence du norovirus, cause la plus courante de gastro-entérite, a indiqué l’AFP, citant des sources concordantes.

Ainsi, tous les coquillages en provenance de la zone de la baie du Mont-Saint-Michel et la zone conchylicole d’Hirel, en Ille-et-Vilaine, «sont interdits de pêche, de ramassage, d’expédition et de commercialisation jusqu’à nouvel ordre», selon un communiqué de la préfecture d’Ille-et-Vilaine après un arrêté pris le 3 janvier.

Le Comité régional de conchyliculture (CRC) de Bretagne Sud a dénoncé à l’AFP la pollution de rejets côtiers, estimant à quelque 150 le nombre d’entreprises ostréicoles concernées dans le Morbihan, sur un total de 330.

«Nous avons depuis Noël un phénomène de gastro-entérite, mais les rejets ne sont pas toujours bien traités par les stations d’épuration et le virus se retrouve en milieu maritime, ce d’autant plus avec les pluies que nous avons eues», a noté Philippe Le Gal, président du CRC.

Le préfet du Morbihan, Patrice Faure, a déclaré pour sa part à l’AFP que l’épidémie de gastro-entérite avait été favorisée par les basses températures et de fortes pluies.

«Crise passagère»

Il a ajouté qu’un entretien devrait être organisé au ministère de l’Agriculture, notamment pour trouver un processus de décontamination rapide des huîtres et étudier les possibilités d’indemnisation.

Dans ce contexte, il a affirmé que c’était une «crise passagère» et dit espérer «un retour rapide de la qualité des huîtres».

Dans une pétition lancée le 1er janvier, l’Alliance ostréicole du Morbihan a demandé une «indemnisation substantielle de tous les ostréiculteurs pour la perte d’activité et l’image entachée des huîtres de Bretagne-Sud» et accusé l’État d’être «incapable de protéger le littoral» et les collectivités.





Source link

Mots clés: ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut