Aller à…
RSS Feed

22 septembre 2020

Strasbourg vit un Nouvel An agité: policiers blessés et plus de voitures brûlées qu’en 2018 – vidéos




France

URL courte

https://monde.taibaweb.com/wp-content/uploads/2019/12/Une-trentaine-de-coups-de-feu-entendus-à-Besançon-plusieurs-blessés.jpg

Sputnik France

https://cdnfr2.img.sputniknews.com/i/logo.png

https://fr.sputniknews.com/france/202001011042689485-strasbourg-vit-un-nouvel-an-agite-policiers-blesses-et-plus-de-voitures-brulees-quen-2018—videos/

La nuit de la Saint Sylvestre a été marquée par des violences urbaines à Strasbourg, où plus de véhicules ont été incendiés que l’année précédente et plus de personnes interpellées. Des fonctionnaires ont également été blessés. Des images de scènes de chaos ont été publiées sur les réseaux sociaux.

Plusieurs fonctionnaires ont été blessés lors d’une nuit de violences urbaines à Strasbourg, ce 1er janvier. Selon une source policière citée par l’AFP, les blessures ne sont néanmoins pas graves. La ville a été en outre le théâtre de plus d’incendies de voitures qu’en 2018.

La police n’a pas souhaité préciser le nombre de véhicules incendiés.

«La nuit a été très chargée», a résumé cette source, faisant état de «plusieurs fonctionnaires blessés» tout en soulignant que ces blessures n’avaient pas de caractère de gravité.

Des violences urbaines s’étaient déjà produites dans plusieurs quartiers de Strasbourg le week-end dernier puis dans la nuit de lundi à mardi. Des voitures et des poubelles avaient été incendiées. Pompiers et policiers avaient été visés par des tirs d’artifices.

«On a assisté à une montée des incendies de véhicules depuis Halloween et depuis deux week-ends le phénomène s’est accéléré, avec également l’usage de mortiers, des engins qui peuvent blesser très grièvement des policiers ou des pompiers», avait souligné mardi soir la directrice départementale de la sécurité publique du Bas-Rhin, Annie Brégal, faisant état de «groupuscules d’individus souvent cagoulés», composés de mineurs ou jeunes majeurs.

Le maire de Strasbourg, Roland Ries, avait quant à lui lancé lundi sur les réseaux sociaux un appel «au calme et au respect d’autrui».





Source link

Mots clés: ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut