Aller à…
RSS Feed

30 septembre 2020

«Sourd aux attentes sociales» : Macron s’attire les foudres de l’opposition après ses vœux de Nouvel An




France

URL courte

La veille du passage à l’année 2020, Emmanuel Macron a réaffirmé dans ses vœux aux Français sa volonté de poursuivre la réforme des retraites. L’opposition a dénoncé une nouvelle fois le manque d’écoute du Président et a appelé à «descendre dans la rue» le 9 janvier.

Mardi 31 décembre, le chef de l’État a exprimé ses vœux pour l’année 2020 et a confirmé vouloir poursuivre la réforme des retraites, alors que celle-ci entraîne des mouvements de grève dans le pays depuis près d’un mois. Certaines figures de l’opposition ont réagi peu après à ses propos.

Du côté de la France insoumise, le député Alexis Corbière a ainsi déclaré à BFM TV : «Il veut le rapport de force, il l’aura», ajoutant que M. Macron était passé à côté du sujet. Dans un tweet, Jean-Luc Mélenchon a estimé que le discours du Président était «faux et creux» et a évoqué «une déclaration de guerre aux millions de Français». Pour la députée européenne Manon Aubry (LFI), «le Macron version 2020 est aussi sourd aux attentes sociales que le Macron de 2019», appelant à descendre une nouvelle fois dans la rue le 9 janvier.

La présidente du Rassemblement national, Marine Le Pen, a également donné son avis sur Twitter. «Une fois de plus…rien», a-t-elle résumé peu après le discours. «Il réussit la promesse de tenir 17 longues minutes sans un mot de concret. Ni sur les retraites ni sur l’écologie», a réagi Julien Bayou, secrétaire national d’Europe Ecologie-Les Verts.

Enfin, Philippe Poutou (NPA) a également tenu à réagir. Il a appelé dans une vidéo à continuer les blocages, les manifestations et les grèves. Il a également mentionné «le grand rendez-vous» du 9 janvier. «L’année qui vient sera aussi une année où on va occuper la rue», a-t-il conclu.

«Un message de confiance et d’apaisement» pour LREM

Le parti d’Emmanuel Macron a choisi d’évoquer «la transformation engagée depuis 2017» et a cité le Président lorsqu’il parle de son engagement à rendre le pays «plus fort, plus juste, plus humain».

Marlène Schiappa, la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes, a indiqué sur BFM TV que son discours était «un message de détermination, de confiance, et d’apaisement», en appelant le Premier ministre à trouver rapidement un compromis concernant les retraites.





Source link

Mots clés: , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut