Aller à…
RSS Feed

26 février 2021

Retraites : le patron du fonds BlackRock France distingué par la Légion d’honneur | Brèves



Jean-François Cirelli est soupçonné d’avoir influencé le gouvernement pour encourager la réforme des retraites, espérant l’élargissement du système par capitalisation.

Le chanteur Gilbert Montagné, la comédienne Marina Hands ou encore le Nobel de physique Gérard Mourou… tous ont été décorés ce mercredi. Ils sont, ainsi, 487 à avoir été distingués par la Légion d’honneur comme le veut la tradition, le premier jour de l’année.

Mais un nom risque de faire grincer des dents. Celui de Jean-François Cirelli, président de la branche française de BlackRock et promu officier de la Légion d’honneur, comme le révèle BFMTV. Et pour cause la multinationale, spécialisée dans la gestion d’actifs est soupçonnée d’avoir influencé le gouvernement quant au projet de réforme des retraites tant contesté. C’est en effet ce qu’affirment depuis plusieurs semaines le député d’Eure-et-Loire Olivier Marleix ainsi que Médiapart et l’Humanité.

La loi Pacte soupçonnée de servir les intérêts de Black Rock

Tous accusent cette multinationale fondée en 1988 aux Etats-Unis, devenue le plus grand gestionnaire d’actifs au monde, de tirer profit de la réforme des retraites qui permettra d’élargir le système par capitalisation, encore peu répandu en France. Plus encore, ils la soupçonnent d’avoir influencé le gouvernement en ce sens. Ils s’appuient pour cela sur l’existence d’une note adressée à ce dernier en juin 2019, rédigée par BlackRock et intitulée Loi Pacte:Le bon plan Retraite. La multinationale s’y félicite notamment de l’adoption de la loi Pacte en avril qui, selon Olivier Marleix, favorise les affaires du géant.

La loi Pacte soupçonnée de servir les intérêts de Black Rock

Tous accusent cette multinationale fondée en 1988 aux Etats-Unis, devenue le plus grand gestionnaire d’actifs au monde, de tirer profit de la réforme des retraites qui permettra d’élargir le système par capitalisation, encore peu répandu en France. Plus encore, ils la soupçonnent d’avoir influencé le gouvernement en ce sens. Ils s’appuient pour cela sur l’existence d’une note adressée à ce dernier en juin 2019, rédigée par BlackRock et intitulée Loi Pacte:Le bon plan Retraite. La multinationale s’y félicite notamment de l’adoption de la loi Pacte en avril qui, selon Olivier Marleix, favorise les affaires du géant.

“Depuis un mois, votre gouvernement a autorisé le géant des fonds de pension américain à collecter directement la retraite privée des Français. Si la réforme va à son terme, les affaires de BlackRock prendront donc un formidable essor en France”, a-t-il déclaré en décembre, cité par BFMTV qui précise qu’il a saisi la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) dans le but qu’elle examine le rôle joué par BlackRock dans le projet de réforme des retraites.

De son côté, BlackRock a finalement répondu aux critiques dans un communiqué publié le 19 décembre. “En aucune manière, nous n’avons cherché à exercer une influence sur la réforme du système de retraite par répartition en cours auprès des pouvoirs publics ou de tout autre acteur du secteur”, affirme-t-il.

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/retraites-le-patron-du-fonds-blackrock-france-distingue-par-la-legion-d-honneur_2113177.html#xtor=AL-447





Source link

Mots clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut