Aller à…
RSS Feed

22 septembre 2020

Réforme des retraites: «Mieux vaut quelques jours de galère qu’une retraite de misère» | Brèves



Rappelant que ceux qui font grève ne le font pas pour le plaisir mais pour l’intérêt général, la députée LFI Mathilde Panot estime que «mieux vaut quelques jours de galère qu’une retraite de misère».

Le gouvernement ne cède pas sur la réforme des retraites et les syndicats et Gilets jaunes non plus: ce week-end, des milliers de manifestants -4.500 personnes selon les chiffres du ministère de l’Intérieur- sont de nouveau descendus dans les rues de la capitale française en signe de protestation.

Or, comme l’estime Mathilde Panot, vice-présidente du groupe parlementaire La France insoumise (LFI) à l’Assemblée nationale et députée du Val-de-Marne, face à une telle opposition, le gouvernement aurait pu renoncer au projet en question.

«Puisqu’il y a une opposition si forte à cette réforme, puisque nous ne voulons pas de la réforme à points, […] ils auraient pu l’enlever et faire en sorte qu’on puisse repartir sur de bonnes bases. Le gouvernement a décidé d’en faire autrement», a-t-elle déclaré à l’antenne d’Europe 1.

Et de souligner que la grève servait, selon elle, l’intérêt général:

«J’étais ce matin avec les grévistes de la RATP […] qui sont à 26 jours de perte de salaire – on ne fait pas grève pour le plaisir, ils font grève pour l’intérêt général et mieux vaut quelques jours de galère qu’une retraite de misère.»

«Grand vide» vs «mobilisation historique»

Et de juger que l’attitude du gouvernement, qui répondait «par un grand vide» à une mobilisation «historique», était «irresponsable».

«Puisque lorsqu’on regarde l’année qui vient de s’écouler on a eu à la fois la mobilisation des Gilets jaunes, mais aussi une mobilisation de l’ensemble des services publics que ça soient les hospitaliers, les pompiers, les enseignants et maintenant cette mobilisation absolument massive et historique qui dure depuis 26 jours et ce qui est irresponsable c’est de continuer de bloquer le pays comme le fait Macron et son gouvernement», a-t-elle insisté.

Neufs millions de personnes sous le seuil de pauvreté

Répondant à une question sur les personnes précaires qui éprouvent des difficultés en raison de la grève, elle rappelle qu’en France, un des pays les plus riches au monde, il y a six millions de chômeurs.

«Plus de neuf millions qui vivent sous le seuil de pauvreté, nous avons les hospitaliers qui disent qu’ils n’ont pas assez de moyens et assez de personnel pour pouvoir traiter dignement les gens, la même chose pour les enseignants… Et de l’autre côté, on nous dit il faut travailler encore plus et gagner moins. Mais à quoi ça rime?».

https://fr.sputniknews.com/france/201912301042681156-reforme-des-retraites-mieux-vaut-quelques-jours-de-galere-quune-retraite-de-misere/



Source link

Mots clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut