Aller à…
RSS Feed

26 janvier 2021

La France compte les chrétiens d’Orient qu’elle a accueillis sur son sol




France

URL courte

Plus de 7.500 chrétiens irakiens ont trouvé refuge dans l’Hexagone depuis le début de la montée en puissance de Daech* dans leur pays natal, selon les données officielles.

Fuyant les persécutions sur leur terre natale, des milliers de chrétiens d’Orient ont trouvé refuge en France. Principalement Irakiens, ils sont plus de 7.500 à s’être installés sur le sol français, selon les estimations du ministère de l’Intérieur.

Les demandes d’asile venant d’Irak ont explosé en 2015 pour atteindre 2.155 avant de redescendre à 1.574 en 2018, puis à environ 900 en 2019, indique le ministère. D’après Benjamin Blanchard, directeur général de l’association SOS Chrétiens d’Orient, cité par Le Figaro, la majorité d’entre eux «est anglophone et souhaitait aller au Canada ou en Australie, réputés ayant moins de musulmans, donc plus sûrs».

Après l’arrivée dans l’Hexagone des 40 premiers chrétiens d’Irak en août 2014, les autorités françaises ont lancé une politique visant «à favoriser l’accueil sur notre sol au titre de l’asile» des minorités religieuses victimes des «persécutions menées par Daech*», assorti d’une «aide humanitaire exceptionnelle», rappelle le quotidien.

«Ils ne rentrent quasiment jamais»

Or, l’action de l’État «s’est limitée à la délivrance de visas, principalement à des chrétiens d’Irak», constate Le Figaro, tandis que les réfugiés «sont répartis sur tout le territoire français, avec des associations, laïques ou confessionnelles, qui ont pris le relais localement».

Toujours selon M.Blanchard, dans le contexte de la reconstruction instable en Irak, ses déplacés internes rentrent progressivement chez eux. «Quant à ceux qui sont partis en France et en Europe, ils ne rentrent quasiment jamais», constate-t-il.

*Organisation terroriste interdite en Russie





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut