Aller à…
RSS Feed

18 janvier 2021

la presse vous cache l’info



D’un côté, BFM TV, France 2, Mediapart et consorts qui continuent de traiter l’affaire Epstein sous l’angle uniquement sociétal (“un riche abusant de jeunes filles mineures pour son plaisir et celui de ses amis”).

De l’autre, des médias pseudo-dissidents qui abordent le sujet avec un biais politique grossier et une enquête au ras des pâquerettes.

Prenez E&R et Faits&Documents, organes de “réinformation” du plagiaire raciste Alain Soral : depuis vendredi, ils vous font croire que Madison Cox, co-actionnaire du Monde et mari du défunt esclavagiste sexuel Pierre Bergé, serait impliqué dans le scandale…sous prétexte de la mention de sa compagnie dans le calepin d’Epstein….

Non seulement la bande à Soral “oublie” de vous préciser que leur idole Donald Trump y figure également mais -surtout- cette fine équipe n’a visiblement pas fait d’enquête sérieuse : comme l’avait souligné Panamza (dès le 1er août), l’ex-majordome d’Epstein avait entouré des noms spécifiques du calepin à propos desquels il avait indiqué au FBI que ces individus étaient -selon lui- complices des crimes sexuels d’Epstein.

Ce n’est pas le cas de Cox : le nom de sa boîte de décoration n’est pas entouré.

Bref : d’un côté, l’édulcoration de la presse mainstream ; de l’autre, l’incompétence des dissidents en carton (RevoRebellion/F-Society inclus).

Même problème (évoqué dès le 14 août) avec la connexion israélienne d’Esptein : les “grands médias” français comme américains (exemple : ABC News) évitent soigneusement d’aller sur ce terrain politiquement sensible tandis que la bande à Soral (digne du guignol-bateleur sous contrôle sioniste Alex Jones) se contente de faire du sensationnalisme superficiel avec un long café du commerce sur le sujet (via Youtube) sans la moindre démonstration sourcée et rigoureuse.

À ce jour, dimanche 22 décembre, quatre mois après l’annonce du décès d’Epstein, trois journalistes ont réussi à obtenir entretemps le témoignage édifiant d’Ari Ben-Menashe, ancien cadre sulfureux du renseignement militaire israélien (Aman) qui leur a confirmé -depuis Montréal, sa ville de résidence- l’emploi d’Epstein par Israël.

abm

Panamza avait évoqué les deux premiers journalistes :

* l’Israélien Zev Shalev (à deux reprises)

* l’Australien Dylan Howard

Vendredi 20 décembre, ce fut au tour de la brillante journaliste américaine basée au Chili Whitney Webb (probablement la meilleure spécialiste anglophone sur la connexion israélienne d’Epstein) de publier des extraits de son entretien avec l’ex-espion israélien.

Pensez-vous qu’un média français a envoyé au Canada un membre de sa rédaction pour confirmer ou infirmer ces révélations formulées depuis l’été ?

Absolument pas.

Sur le rôle exact d’Epstein en France et ses liens avec l’élite parisienne, oubliez la presse subventionnée, la plupart des médias privés dits indépendants et les sites pseudo-dissidents : comptez sur Panamza.

SOUTENEZ L’INFO-PANAMZA !
https://www.panamza.com/page-de-compte/niveaux-dadhesion/



Source link

Mots clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut