Aller à…
RSS Feed

27 janvier 2021

Face aux projets de Washington et Paris, Sergueï Lavrov appelle à discuter de la militarisation de l’espace




Étant donnés les derniers efforts entrepris par la France et les États-Unis dans ce domaine, Moscou insiste pour discuter du problème du déploiement d’armes dans l’espace, a indiqué Sergueï Lavrov.

Commentant la situation autour de la prolongation du traité de réduction des armes stratégiques nucléaires New Start signé par Moscou et Washington, le ministre russe des Affaires étrangères a attiré l’attention sur le fait que l’un des aspects importants du traité était une distinction claire entre les armes offensives et défensive.

«Sans aucun doute, maintenant que nous voyons que cette défense antimissile n’a rien à voir avec l’objectif de se défendre face à l’Iran, mais qu’elle couvre vraiment le monde entier, nous insistons pour discuter des problèmes associés aux plans déclarés de lancement d’armes dans l’espace. Cela a été annoncé non seulement par les Américains, mais aussi par les Français», a déclaré le ministre lors de l’émission Le Grand Jeu à la télévision russe.

Le Commandement de l’espace

Après l’annonce du Président de la République, le 13 juillet, à l’Hôtel de Brienne, la ministre des Armées, Florence Parly, a présenté le 25 juillet sur la base aérienne de Lyon-Mont Verdun la nouvelle stratégie spatiale censée «inscrire la France dans la nouvelle conflictualité qui se déploie dans l’espace», perçu comme «un nouveau champ de menaces».

La ministre a alors annoncé que l’effort demanderait 700 millions d’euros supplémentaires, en complément des 3,6 milliards d’euros déjà prévus à la loi de programmation militaire 2019-2025.

Le 3 septembre, la ministre a signé l’arrêté portant création et organisation du Commandement de l’espace (CDE) au sein de l’Armée de l’air qui doit devenir «l’Armée de l’air et de l’espace».

Ce nouveau commandement comprend à présent 220 militaires issus du Commandement interarmées de l’espace (CIE), du Centre opérationnel de surveillance militaire des objets spatiaux (COSMOS) et du Centre militaire d’observation par satellites (CMOS).

Promulguant le 20 décembre la loi de financement militaire 2020 qui prévoit entre autres la création d’une Force spatiale, Donald Trump a qualifié l’espace de «nouveau front de guerre du monde». En août, le Président américain avait déjà créé un commandement militaire de l’espace, baptisé Spacecom, qui était devenu le 11e commandement militaire du Pentagone.





Source link

Mots clés: , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut