Aller à…
RSS Feed

23 janvier 2021

A sheïnèm da’nk, Jean Luc Mélenchon



Je suis d’une culture Juive faite d’idéal de liberté et d’insoumission. J’ai eu la chance que mes parents me transmettent, au milieu de nombreux résistants Juifs, des valeurs de fraternité où pouvait se mêler le coeur de tous les Hommes. C’était une culture de libération où se conjuguent sortie de l’esclavage et émancipation de tous les humbles. Je pouvais en être fier. J’ai pu enfant m’en revêtir pour me prémunir du traumatisme familial de la shoah. Juif de la fraternité, Juif de la paix.

Cette culture où l’on pouvait être de tous ses êtres, de tous ses sentiments d’identité, est aujourd’hui souillée par un pouvoir politique Israelien fascisant et colonisateur, par des institutions Juives mises sous sa coupe. Cette culture, ma culture, est trahie en étant mise au service des propagandes les plus sordides.

Les racismes sont un terrible fléau qui avilie le genre humain. Les racismes ouvrent les chemins les plus terrifiants. Nous le savons à présent, ce fléau terrible planera toujours comme une menace à surveiller, à combattre, pour toute l’éternité humaine. Nous avons à tout jamais le devoir de combattre l’antisémitisme, l’islamophobie, la négrophobie et toutes les perversions qui peuvent advenir sur le terreau des souffrances humaines, sur les crises de nos sociétés. Une veille et un engagement de dignité qui doivent nous habiter en chaque instant. Même ce combat ampli de dignité est aujourd’hui flétrit par des trahisons de ses objectifs.

Cette extrême droite qui occupe le pouvoir en Israel pactise sans vergogne avec les pires antisémites de Hongrie ou d’Ukraine, maquille en racisme la critique politique et instrumentalise l’opinion publique pour frapper tous ceux qui portent l’espoir de libération humaine, tous ceux qui s’affrontent aux puissances de l’argent, en France comme en tout pays.

Cher Jean-Luc Mélenchon, c’est avec raison que tu relèves l’affront. Avec raison parce que nous savons maintenant comme une évidence qu’une campagne d’opprobre sera fomentée lors de chaque bataille politique cruciale. Avec raison parce que faisant ainsi ce sont tous les Juifs humanistes, Juifs du Tikkoun, qui trouvent soutien dans leur difficile résistance. Ne lâche rien, rien à céder devant le CRIF !

Serge Grossvak,
Juif Insoumis
le 18 dec 2019

Cette lettre est personnelle, un cri parti du coeur. A sa lecture des amis très chers ont proposé d’adjoindre leur nom, signalant leur judéité, partageant l’essentiel de l’exigence de résistance.

Jean Brafman
Eitan Altman
Eliane Benarrosh
Paul Doukhan
Monique Rosenberg
Dominique Salomon
Monica Bernadets
Paul Benard
Yolande Finkelsztajn
Elisabeth Deckerman
Elisabeth Salomon
Chantal Morgenbesser
Eliane Grossvak
Cathy Estelle Jelin Pinheiro
Liliane Lelaidler Marton
Adrien Guyon-Lepage
Olivier Rubens
Annie Lacroix-Riz
Michaël Glück
Michel Ouaknine



Source link

Mots clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut