Go to ...
RSS Feed

7 August 2020

l’Afrique refuse-t-elle le développement ou c’est ce développement là qui n’est pas opportun ?



Comment vous répondez à la question ° qu’est ce qui manque à l’Afrique pour qu’elle soit développée? ° Ou encore °quels enjeux manquent pour compléter les ressources africaines dans le but de faire sortir le continent noir dans la misère? Questions perplexes?

Le développement de l’Afrique demeure une licorne dans le monde réel, et cela sur plusieurs points. Des idées logiques et cruciales, des stratégies meilleures et convaincantes , des projets, plans et programmes de développement intégral de l’Afrique existaient,existent et existeront toujours. Mais hélas ils ne répondent pas au besoin des africains.

Quand l’on voit les ODD , les plans de développement integral  qu’a l’Afrique qui passeraient par la mise en oeuvre des infrastructures routières, ferroviaires, agricoles, industrielles et environnementales déjà planifiés, on découvre que le contient n’aurait plus besoin des nouveaux projets pour franchir la porte du sous développement. Par contre elle aurait besoin des financements ,pas des dons, de repenser sur la faisabilité de ces mêmes projets, pas créer d’autres.

Quand l’on voit les projets qui avaient des objectifs “Smart” qu’ont intelligemment planifié les africains et qui ont vus leurs échecs, on se demande si c’est l’Afrique qui refuse le développement ou c’est ce développement là qui n’est pas opportun à elle. Quant aux stratégies, elles se voient efficaces, convaincantes qu’elles pourraient servir de tremplin aux réalisations encore plus audacieuses qui ouvriront les horizons d’épanouissement encore insoupçonnés.

Des projets environnementaux  qui se disent seront aptes à conserver, protéger ce qui reste encore de la faune et flore, d’encourager la production agricole dans la lutte contre la famine, de prévenir les actes barbares de braconnage, de feux de brousse et de déforestation n’arrivent pas à des résultats escomptés .

Les idées de nouer des collaboration, des liens avec des entreprises étrangères agricoles et pastorales pour espérer à un appuie nécessaire pouvant servir d’un pas vers la relance agro-pastorale africaine sembleraient insuffisantes bien qu’elles ne le seraient pas.

Les infrastructures industrielles insuffisantes,

Les plans existent mais l’on s’accroche paradoxalement au même fléau qu’on refuse de voir; les politiques africaines demeurent les mêmes malgré leurs faillites, l’indépendance politique reste la dépendance vis-à-vis des forces étrangères, sont peu les pays africains qui ont connus une stabilité sociopolitique en dépit des stratégies votées pour palier ces problèmes, l’éducation qui jusqu’aujourd’hui ne s’est toujours pas encore adaptée à la réalité du quotidien africain, Ce qui explique une inadéquation du système éducatif, malgré les idées et actions pour africaniser l’Afrique c’est-à-dire de consommer africain. l’Afrique est une énorme consommatrice de l’étranger, l’Africain se donne la complexe colossale de préférence étrangère. Dans nos idées “Le produit est de la mauvaise qualité puisqu’il est africain” c’est vertigineusement vergogneux. Pourtant il est certes crucial de faire le continent consommateur de ses produits pour un bel élan de la création des marchés consommateurs africains et embrasser un des socles du développement

L’Afrique refuse-t-elle le développement ou c’est le développement là que l’on veut lui apporter qui est prématuré ? Ou encore irréfléchi?

FREDY Katengura THEBEST



Source link

Download WordPress Themes
Download WordPress Themes
Download Premium WordPress Themes Free
Free Download WordPress Themes
udemy paid course free download

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll Up