Aller à…
RSS Feed

18 janvier 2021

«La thèse de la pauvreté et de l’insolvabilité des pays d’Afrique n’est qu’un faux cliché»




https://monde.taibaweb.com/wp-content/uploads/2019/11/«La-thèse-de-la-pauvreté-et-de-l’insolvabilité-des-pays-d’Afrique-n’est-qu’un-faux-cliché».jpg

Sputnik France

https://cdnfr2.img.sputniknews.com/i/logo.png

https://fr.sputniknews.com/afrique/201911261042490103-la-these-de-la-pauvrete-et-de-linsolvabilite-des-pays-dafrique-nest-quun-faux-cliche/

L’Afrique possède un immense potentiel de croissance, et la thèse de l’insolvabilité des pays africains n’est qu’un faux cliché, a indiqué à Sputnik le directeur général de l’agence russe chargée des exportations du complexe militaro-industriel, Alexandre Mikheïev.

Le premier sommet Russie-Afrique qui s’est déroulé en octobre à Sotchi a montré le grand intérêt des pays africains pour une coopération avec la Russie, y compris dans le domaine technico-militaire, a déclaré le directeur général de Rosoboronexport, l’agence russe chargée des exportations du complexe militaro-industriel, Alexandre Mikheïev, dans un entretien accordé à Sputnik.

«Aujourd’hui, la thèse de la pauvreté et de l’insolvabilité des pays d’Afrique n’est qu’un faux cliché. Cette région possède un immense potentiel de croissance qui est d’ores et déjà en train de se réaliser», a précisé le dirigent d’entreprise.

Et d’ajouter que les principaux pays producteurs d’armements et de matériels militaires ont conscience de la croissance économique des États africains ainsi que de l’aspiration de ces derniers à défendre leur propre territoire et leur souveraineté. Aussi, préparent-ils des propositions commerciales en matière de coopération technico-militaire.

«La Russie n’entend pas elle non plus rester à l’écart, et nous aussi, nous travaillons activement sur ce marché. Aujourd’hui, Rosoboronexport est prêt à développer avec des partenaires africains une coopération à des conditions uniques en leur genre. Nous leur proposons non seulement des livraisons directes de produits de notre industrie de défense, mais réalisons également [sur le continent, ndlr] différents projets d’infrastructure en matière d’activités spatiales, de construction d’usines de fabrication d’armes d’infanterie et de munitions, ainsi que des centres de réparation et d’entretien de toutes les armes», a résumé M.Mikheïev.





Source link

Mots clés: ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut